Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Premier ou dernier ?

De:

AddAntibes

Le Seigneur Jésus est l’exemple même, comme souvent, de l’enseignement qu’il vient de donner à ses disciples (Mat. 19, 29-30).
En effet suite à l’intervention de Pierre (Mat. 19, 27), le Seigneur veut d’abord rassurer ses disciples sur l’abandon de soi pour le suivre. Lui le premier dans le ciel et dans le cœur du Père, n’a pas hésité à quitter sa place dans le ciel pour devenir le dernier des hommes sur la terre.
Dès sa naissance pas de place pour lui, il naît dans une étable ; le prophète Esaïe le compare à un rejeton et dit aussi qu’il n’avait rien pour plaire (Esa. 53, 2), semblable à celui dont on détourne le visage (Esa. 53, 3) ; il a été opprimé et maltraité (Esa. 53, 7).
Les parents de Jésus disaient de lui qu’il est hors de sens (Marc 3, 21). “Je suis devenu un étranger pour mes frères, un inconnu pour les fils de ma mère” (Ps. 69, 9). Les insultes : “…les outrages de ceux qui t’insultent tombent sur moi.” (Ps. 69,10).

Il n’est jamais facile de faire face aux critiques, aux moqueries, aux menaces, voire même aux coups quand cela vient de nos proches, de notre famille, mais le Seigneur nous enseigne à tenir le cap et à faire preuve de persévérance (Mat. 10, 22) : “Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom ; mais celui qui persévérera jusque à la fin sera sauvé” (aussi dans Mar. 13,13).
On peut être le dernier dans le cœur des hommes, mais le premier dans le cœur de Dieu.

Le deuxième point : dans Mat. 20, 1 à 16, le Seigneur Jésus compare le royaume des cieux à un maître de maison qui loue des ouvriers pour sa vigne. Par cette parabole, le Seigneur Jésus nous enseigne à faire preuve d’humilité et nous met en garde sur le danger de se comparer les uns les autres.
Le Seigneur lui même nous parle de la grandeur de Jean-Baptiste sur la terre et de sa place dans le royaume de Dieu (Mat. 11, 11). En effet c’est un immense privilège de pouvoir servir le Dieu vivant ; cela doit nous suffire. Peu importe à Dieu notre niveau ou notre ancienneté, car nous sommes tous égaux devant le Dieu juste et véritable, car devant Lui il n’y a point de favoritisme (Rom. 2, 11).
Laissons le soin à Dieu de récompenser comme il le désire ses ouvriers (1 Cor. 3, 8). Ne prenons pas le risque d’attrister le Saint-Esprit de DIEU par notre attitude (Eph. 4, 30).

Le brigand sur la croix fut sûrement le dernier des convertis avant que Jésus ne rende l’esprit, mais il fut le premier dans le paradis avec le Seigneur Jésus (Luc 23, 43).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up