Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Le sens des responsabilités

De:

Ci-dessous vous pouvez lire le message audio en même temps que vous l’écoutez. sinon vous pouvez l’imprimer en cliquant ICI.

Le sens des
responsabilités

Valeur
importante liée à la maturité : un enfant
n’a pas le sens des responsabilités, mais un adulte devrait l’avoir ; sur le
plan spirituel aussi la maturité va avec la responsabilité,

mais aussi
valeur biblique liée à la
conscience
, on ne vit en bonne conscience devant Dieu que lorsqu’on a assumé…
ses responsabilités,

Lire Actes 23.1 et 24.16 : Le sens des responsabilités est une clef de la vie
spirituelle : La
conversion implique un certain sens des responsabilités, une vie spirituelle
forte et bénie implique aussi le sens des responsabilités…

1) Le sens des
responsabilités vis à vis de nos péchés

Avant de
connaître Dieu personnellement, quand je n’avais qu’une croyance en Dieu sans
relation réelle avec lui, j’en voulais à beaucoup de personnes: à la famille
qui ne me comprenait pas, aux copains qui n’étaient pas de vrais amis, aux
filles qui ne m’avaient pas vraiment aimé, à la société injuste, à la vie si
difficile… mais lorsque je suis venu à l’Eglise, j’ai vécu un tournant dans ma
vie : cf. je priais, pensant à Dieu et à ma vie, et j’ai réalisé tout à coup
que si j’étais malheureux c’était pas la faute des autres seulement, mais aussi
la mienne; j’ai revu des situations de ma vie où j’avais fait du mal et j’ai
réalisé que le mal que j’avais commis avait construit mon malheur… je me suis
senti tout à coup responsable de mes péchés et de leurs conséquences ; il y
avait comme un poids sur mes épaules, que Jésus a ôté par son pardon… C’est
l’action du Saint-Esprit qui nous convainc de péché…c’est le premier grand
tournant de ma vie avec Dieu !

Cf. en fait,
on a tous une conscience qui nous rend témoignage intérieurement du bien et du
mal (Rom.2), mais souvent on a pris l’habitude de ne plus l’interroger, on
l’étouffe par des justifications, on éteint la lumière de la conscience parce
que ce qu’elle nous montre ne nous plaît pas…

Cf. je me
souviens qu’étant adolescent, tous les jeunes de mon quartier, assez pauvres,
justifiaient la pratique du vol parce qu’on a une vie difficile, pas d’argent à
la maison : ex. quand j’ai mal tourné, drogue et vol, plusieurs disaient, des
profs même, « c’est normal, sa mère est morte quand il était
petit »…, mais ce n’est pas ce que Dieu m’a dit, il m’a aimé mais il m’a
aussi convaincu de péché, me montrant mes responsabilités : quel que soit le
malheur qu’on a subi, rien ne justifie qu’on se fasse du mal ou qu’on fasse du
mal aux autres à son tour…

Oui, il y a
des victimes qu’il faut aider, mais non à la victimisation qui justifierait
qu’on n’assume pas ses responsabilités… il y a des gens qui sont tellement
victimes de tout qu’ils ne se repentent jamais de leurs péchés, or la Bible dit
que tous ont péché et sont donc responsables de leurs fautes…

Dieu ne veut pas nous enfermer dans la culpabilité, mais il veut que l’on
assume nos travers pour nous en libérer !!

Quand on
arrête de s’en prendre aux autres, qu’on se remet en question soi-même, alors
notre vie change : depuis le jour où l’Esprit de Jésus m’a convaincu de péché
et de pardon, je m’efforce d’interroger ma conscience, de me placer en présence
de Dieu, laisser son Esprit me réformer… ce n’est pas une introspection
nombriliste, mais le sens des responsabilités pour se remettre en question…

1 Timothée
1.18-19 Paul demande à Timothée de combattre « le bon combat en gardant la
foi et une bonne conscience. Cette conscience, quelques-uns l’ont perdue, et
ils ont fait naufrage par rapport à la foi » !

1 Tim.3.9
les diacres doivent conserver le mystère de la foi dans une conscience pure, (1
Tim.4.2 ; 2 Tim.1.3, Tite 1.15)

Le sang de
Jésus purifie notre conscience non pas lorsque nous nous voilons les yeux mais
lorsque nous reconnaissons notre responsabilité, nos péchés !

Vivre en
bonne conscience = une clef de la vie spirituelle… amen ?

Mais le sens
des responsabilités ne s’arrête pas à nos péchés (1), il s’exerce aussi

2) vis à vis des autres

La société
parle dans certaines situations, de non assistance à personne en danger :
l’idée c’est qu’on est responsable de soi mais aussi des autres, dans certaines
situations on a l’obligation légale de leur porter secours,

Sur le plan
spirituel aussi, on a des obligations : Paul dira, Romains 13.8, « ne devez rien à personne (pas de dette), si ce
n’est de vous aimer les uns les autres », on ne doit qu’une chose aux
autres, l’amour, mais dans l’amour il y a tout !      Par amour, rendez-vous serviteurs les uns
des autres…

Sans Christ,
on vit pour soi-même et éventuellement pour ceux qui nous font du bien, mais
avec Christ on vit pour aimer, Dieu et son prochain…

En
particulier, on se sent responsable quand on nous confie quelque chose
(responsable de faire les choses bien) ; quand on donne sa parole (responsable
de faire ce qu’on a dit, de ne dire que ce qu’on peut faire et faire ce à quoi
on s’est engagé) ;

On est dans
une génération où on ne veut plus s’engager, parce qu’on ne veut pas avoir à se
sentir responsable à l’égard des autres ; or, Dieu dit que de toute façon on
est responsable d’aimer les autres…

On est
responsable aussi en particulier à l’égard de nos familles : enfants (nourrir,
éduquer, aimer), parents (jusqu’à la fin de leur vie) : 1 Tim.6 si quelqu’un n’a pas soin des siens, il est pire qu’un infidèle…

Le sens des
responsabilités est lié au sens du devoir : la foi en Jésus n’est pas une
religion contraignante, elle est basée sur l’amour volontaire (pas de
pèlerinage obligatoire, ni prières obligatoires, etc.), mais est-ce que parce
que c’est pas obligatoire, alors on ne fait rien ? Non, par amour on devrait
faire plus, faire mieux…      Dieu ne
nous impose pas sa loi, mais il nous inspire le sens des responsabilités, amen
?

Le sens des
responsabilités :  1) vis à vis de nos
péchés 2) vis à vis des autres

3) vis à vis de Dieu

Qu’est-ce
qu’on doit à Dieu ? Tout !

Dans le détail : l’adoration, l’amour, le service, l’offrande…

Le sens des
responsabilités est lié à la fidélité : celui qui est fidèle à Dieu n’oublie
pas sa Parole et son culte…

Le sens des
responsabilités face à Dieu, c’est aussi être sérieux face à Sa Parole :
responsable de lire la Bible et de la pratiquer,

Cf.
n’attends pas un don spirituel, ou une situation électrochoc dans ta vie, pour
te pencher sur la Parole de Dieu et t’efforcer de la pratiquer (ne négocie pas
avec l’obéissance)…

Oui, le sens
des responsabilités conduit à faire le maximum : avant je faisais le minimum
(syndical), à l’école et en tout, sauf pour ce qui me passionnait : jouer, le
foot… mais mon père terrestre m’a appris à faire de mon mieux et à m’en
satisfaire (dépasser ses limites et accepter ses limites)… j’essaie de le
mettre en pratique…

Pourquoi le
sens des responsabilités se perd ? Parce qu’on refuse les obligations… et aussi
: parce que le sens de l’effort se perd… ?

Or, l’Esprit
de Jésus a un double effet : il nous aide dans nos faiblesses (là où on ne peut
pas, il fait pour nous), et là où on peut, il nous donne la force de faire les
efforts suffisants pour réaliser ce qui est bien…

Prière : « je me reconnais responsable de mes péchés, j’ai trop souvent
gâché ma vie par mes propres choix, pardonne-moi et aide-moi à vivre autrement
; je veux assumer mes responsabilités vis à vis des autres, tenir parole, faire
de mon mieux dans ce qu’on m’a confié, et surtout être fidèle et sérieux face à
la Parole de Dieu, amen ? »

Scroll Up