Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Témoignage de Thibaud Lavigne

De:

AddAntibes

La conversion

 A l’âge de 18 ans, j’ai passé un cap, ma colère s’est atténuée mais elle a laissé place à un sentiment de désespoir qui grandissait de plus en plus. J’avais la certitude que je ne serais jamais heureux. C’est dans cet état que j’ai rencontré une cousine et un cousin à moi que je n’avais pas revus depuis des années et qui m’ont témoigné de leur amour pour Jésus. A cette époque, j’avais une fausse image de la Foi, je n’avais jamais vu des jeunes aussi heureux de croire en Dieu. Peu de temps après, lorsque je suis rentré de vacances, j’ai rencontré des gens dans la rue qui m’ont invité au Centre Evangélique d’Antibes. Et puis, une troisième personne m’a également demandé d’y venir !

Ayant commencé à lire la Bible, je me suis aussi décidé à aller à l’Eglise. Lorsque je suis venu pour la première fois, mon état d’esprit était que j’en voulais au monde entier, j’étais malheureux à cause du mal qu’on m’avait fait. Et l’expérience qui a été déterminante pour ma vie à ce moment là, a été le moment où je me suis mis à fermer les yeux et à parler à Dieu : là j’ai réalisé que si j’étais si malheureux c’était de ma propre faute, à cause des mauvais choix que j’avais fait. J’ai revu à cet instant plusieurs épisodes de ma vie où j’avais péché et j’ai demandé sincèrement pardon à Dieu. Dans la minute, j’ai senti un poids énorme et indescriptible quitter mon cœur et je n’ai plus jamais été le même homme. Ma vie, néanmoins, ne s’est transformée que très progressivement. J’ai changé de fréquentations, j’ai repris mes études et, avec l’aide de Dieu, j’ai pu obtenir un Doctorat en science Politique. Pour un gars comme moi, qui a avait été exclu du système scolaire à 16 ans, c’est vraiment là le témoignage du miracle que Dieu peut accomplir dans une vie !

L’Appel de Dieu à Le Servir

Après cette première expérience du Pardon de mes péchés et la découverte de la Paix de Dieu, j’ai eu rapidement le désir de partager ce que j’avais vécu avec le Seigneur et d’en témoigner autour de moi. J’ai découvert la Bible et je me suis passionné pour elle (je n’aimais pas lire auparavant, je n’avais jamais lu de livre en entier, mais la Bible m’a réconcilié avec la lecture : enfin un livre qui a des choses à dire et à vivre !). J’avais ensuite l’envie d’en parler, c’était là, sur mon cœur ! Lors d’un camp à Gap, une dame est venue me voir et m’a dit qu’elle pensait que je deviendrai Pasteur.

J’ai trouvé ça très particulier étant donné que j’étais converti depuis 2 ans seulement, et elle a rajouté : « Tu sais, je n’ai pas dit cela à beaucoup de gens ! Je l’ai dit à deux autres personnes, et l’une des deux personnes est ici dans le camp et il est Pasteur. A l’époque où je lui ai dit, personne ne croyait que cela allait se faire… et pourtant ça s’est réalisé, il s’agit de Jacques ELBAZ ! ». C’était alors mon pasteur et il m’a confirmé que c’était bien vrai. J’ai donc été particulièrement interpellé. Dans ce même camp, une jeune femme a donné un Don Spirituel en disant que quelqu’un était appelé au Service de Dieu. Dans mon cœur, je me suis dit que c’était peut être pour moi ou peut être pour quelqu’un d’autre… Le lendemain, la même femme a fait à peu prés le même Don Spirituel, je me suis donc dit la même chose. Mais à la fin de la réunion, elle est venue me voir et m’a dit qu’il s’agissait de moi…

J’ai partagé ce que j’avais reçu avec mon Pasteur Patrick SALAFRANQUE, et là, il m’a expliqué qu’il y avait plusieurs types d’appels, à servir simplement dans l’Eglise ou à être Pasteur, mais c’était autre chose et si c’était le cas, cela se confirmerait avec le temps. Donc pendant plusieurs années, j’ai servi dans mon Eglise dans tous les domaines qui se présentaient à moi, conformément à la Parole de l’Ecriture : « Tout ce que ta main trouve à faire, fait- le ! ». Le principal objectif de ma vie était désormais de servir et d’honorer le Dieu qui m’a sauvé ! A plusieurs reprises, il y a eu des prophéties et des temps forts où les chrétiens de l’Eglise d’Antibes et d’autres Eglises venaient me dire qu’ils me verraient bien Pasteur ou me demandaient si je n’avais pas une vocation, et à chaque fois, je déclinais les questions en disant « On verra, si Dieu veut !… ».

Cela a duré des années, jusqu’à ce que Patrick SALAFRANQUE revienne me voir en me demandant si je me souvenais de l’appel que j’avais reçu et si cela était toujours dans mon cœur. A ce moment là, j’étais marié et ma femme et moi lui avons dit que nous étions toujours très motivés. Je suis donc rentré dans une période dite Probatoire, c’est-à-dire une année où l’on doit  »faire ses preuves ». J’ai fait 3 stages à l’école biblique pendant 3 années d’affilées et j’ai commencé à prêcher davantage. Cela a duré 4 ans, pendant lesquelles je travaillais en parallèle, étant Pasteur Stagiaire. Et maintenant, par la grâce de Dieu, j’ai l’honneur de Lui consacrer tout mon temps !

Scroll Up