Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Samuel, Avec Dieu je suis devenu un « moi meilleur »

De:

A l’âge de 8 mois et demi j’ai avalé une languette autocollante qui s’est collée dans ma gorge m’empêchant ainsi de respirer. Voyant que je m’étouffais et crachais du sang ma mère a demandé de l’aide aux ambulanciers qui se situaient en bas de notre immeuble. Dans l’ambulance, asphyxiée, mon cœur s’est arrêté de battre. L’ambulancier décomposé a dit qu’il ne savait pas faire de massage cardiaque à un nourrisson.

C’était fini, j’étais mort. J’aurais dû mourir ce jour-là… si ma mère n’avait pas cru que Jésus pouvait faire un miracle !AddAntibes Elle a crié à Dieu de toutes ses forces. Et là, d’un coup, sans aucune intervention humaine, je suis revenu à la vie ! L’ambulancier fût stupéfait.

Mes parents m’ont raconté cette histoire dès ma plus tendre enfance, ils m’ont appris que le Dieu de la Bible est un Dieu vivant capable de faire de grandes choses. Ils m’ont expliqué qu’il y avait deux chemins dans la vie.
Un chemin étroit et sinueux qui mène au paradis où il n’y aura ni pleurs, ni souffrance mais une joie éternelle. Et un chemin large où tout est permis, mais qui mène à l’enfer, un lieu de souffrance terrible. J’ai toujours eu en tête cet enseignement et j’ai toujours cru en Dieu. Je l’ai vu agir de nombreuses fois dans ma vie.

Vers l’adolescence je me suis progressivement éloigné de Dieu tout en gardant la foi. Je voulais « profiter de la vie », être « normal » aux yeux des autres. Honnêtement je n’ai pas fait des trucs fous ni très immoraux pour notre époque. J’étais même assez sage. Mais même sans être une mauvaise personne, même en désobéissant qu’un peu à la parole de Dieu, je n’étais plus sur le chemin sinueux et étroit qui mène au paradis. J’étais sur le mauvais chemin. Je me suis mis à avoir peur de la mort.

Un beau matin, durant une réunion, un pasteur nous a invités à aller plus loin avec Dieu, à s’engager avec lui. Puis il a commencé à prier pour ceux qui le voulaient. J’ai alors pensé : « Si tu me veux, viens me chercher, je veux que le pasteur vienne prier pour moi sans que je lui demande ». Un instant plus tard le pasteur, spontanément, est venu prier pour moi. A ce moment-là j’ai commencé à pleurer, je me suis rendu compte que toutes mes petites désobéissances faisaient de la peine à Dieu, elles étaient graves pour lui.
J’ai demandé pardon à Jésus, lui disant que je croyais qu’Il était mort pour mes péchés à la croix et qu’Il pouvait me sauver de l’enfer par son sacrifice. Je lui ai donné ma vie en retour. A cet instant, j’ai vraiment senti un amour immense, surnaturel, une présence agréable qui réchauffait mon cœur.

Cette expérience m’a bouleversé. Tout a changé. Je suis devenu un « moi meilleur ». Depuis, je me suis fait baptiser conformément à la Bible et aujourd’hui je sais que je suis réconcilié avec Lui et que je marche dans ce chemin qui mène à la vie éternelle.

Samuel

Scroll Up