Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Témoignage de Catherine TOSCANO

De:

AddAntibes

Pendant de longues années, j’ignorai tout de la Parole de Dieu et je vécu uniquement avec quelques rudiments de religion qui m’avaient été inculqués. Mais Dieu oriente toutes choses lorsqu’Il voit qu’un cœur est prêt à recevoir Son amour.

Il a donc décidé de me toucher un mercredi après-midi où je me dirigeais vers le centre ville et où je passais devant l’Église Évangélique, rue Pasteur. J’entendis un cantique chanté par les chrétiens assemblés : « Je suis heureux car Jésus m’a sauvé ». Fortement émue, j’entrai dans la maison de Dieu, et je fus immédiatement profondément touchée. Une grande émotion m’envahit, je me suis mise à pleurer. Je pris conscience de cette révélation : le Seigneur venait de toucher mon cœur. J’eus la ferme impression qu’Il me parlait, me demandant seulement de croire.

En rentrant chez moi, j’ai trouvé ma fille malade. Elle devait être hospitalisée car elle avait une hernie et nous devions l’opérer en urgence. Mais,  au moment de l’opération, le chirurgien n’a plus rien trouvé… c’était une bénédiction divine se manifestant dans notre vie et ce fut ma première expérience concrète avec Dieu.
Au début, mon mari accepte la visite du Pasteur à la maison. Il n’est pas hostile à la prière, mais rien de plus.

C’est en 1965 que je confesse le Nom de Jésus avec la promesse de Le suivre dans les eaux du baptême.

Mais, Satan veille aussi et je suis touchée au plus profond de moi par la perte de mon fils, deux ans après mon engagement envers Dieu. Ce furent des moments d’une très grande détresse. Mon mari, jusque-là passif, devient agressif, m’imposant impérativement de choisir : lui ou le Seigneur, me menaçant s’il apprend que je retourne à l’Eglise.

Que faire ? C’est seule dans ma chambre que j’adresse une fervente prière à mon Père céleste pour Lui demander de diriger toutes choses… j’ai encore deux enfants ! Alors, dans ce profond désarroi, je reçois une parole de la Bible : « « Ne crains pas, Je suis avec toi. » » Je me confie au Pasteur qui m’encourage à garder confiance dans la bonté de Dieu et dans Sa façon de diriger toute chose : je reste donc auprès de mon mari.

J’ai vécu par la suite des problèmes graves, des moments difficiles pendant des années. Pour ne rien arranger, j’ai d’importants soucis avec une de mes filles atteinte d’une grave maladie. Mais mon Seigneur, qui est fidèle, renouvelle sans cesse mes forces et mon moral. Mon mari malade, décède en 1992.

A ce moment-là, je retourne tout à nouveau à l’Église où je puise des forces nouvelles. Je peux aujourd’hui mesurer toute Sa bonté envers moi. Il m’a soutenue dans tous ces moments difficiles. Je connais en Lui la sérénité et la paix.

Je Le remercie du fond du cœur pour Sa fidélité pendant toutes ses années. Depuis 18 ans où je peux aller en toute liberté dans Sa maison, je Le bénis car c’est simplement magnifique de pouvoir entendre la Parole de Dieu et vivre la foi avec tous les autres chrétiens. Je veux aussi Le glorifier pour Son immense amour.

Scroll Up