Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Notre affiliation aux ADD

Que sont les Assemblées de Dieu (ADD)? Pourquoi ce nom «Assemblées de Dieu»? Que sont-elles? Qu’enseignent-elles? Quelles sont leurs pratiques?

Les Assemblées de Dieu, établies en France par le mouvement de Pentecôte, sont, au XXe siècle, la continuation fidèle des assemblées ou Églises chrétiennes des temps apostoliques décrites par les Écritures (le mot grec ecclesia signifie assemblée).

On ne saurait par conséquent les qualifier de «religion nouvelle» ou les assimiler à telles «sectes» aux enseignements en contradiction avec la vérité évangélique.

Les Assemblées de Dieu sont répandues dans le monde entier. Elles rassemblent des hommes et des femmes de toutes races, de toutes couleurs et de toutes conditions sociales, amenés à une foi vivante par la prédication du «Plein Évangile» accompagnée de signes et de miracles, avec la puissance du Saint-Esprit. Beaucoup, en leur sein, redécouvrent le christianisme des temps apostoliques dans toute sa spontanéité, sa puissance et son efficacité primitive.

Elles n’ont ni maison-mère, ni autorité centrale, ni fondateur humain, et ne reconnaissent qu’un seul livre faisant autorité en matière de foi: la Bible, Parole inspirée de Dieu.

Il suffit de faire la lecture du Nouveau Testament (2e partie de la Bible), dans n’importe quelle édition, pour connaître exactement quelles sont leurs croyances et leurs pratiques.

Elles enseignent uniquement les doctrines contenues dans la Bible, en particulier: le salut par la grâce, don gratuit de Dieu qui se reçoit par la foi en Jésus-Christ, en son oeuvre expiatoire, et se traduit par une transformation de la vie, par une grande pureté de conduite, par l’amour du prochain et la préparation active et vigilante au retour de notre Seigneur Jésus-Christ.

De même, c’est dans la simplicité évangélique qu’elles pratiquent les seuls rites décrits dans le Nouveau Testament, à savoir :

  • Le baptême, immersion de ceux qui ont cru et prennent, en connaissance de cause, l’engagement de conformer leur vie à la vérité de l’Évangile (Matthieu 28.19 ; Marc 16.16 ; 1 Pierre 3.21).
  • La Sainte Cène, communion avec le pain et le vin distribués à tous les membres fidèles de la communauté (1 Corinthiens 11.23-29).
  • L’onction d’huile, pour la guérison des chrétiens malades qui se réclament de la communion fraternelle, de l’intercession de l’Eglise et de la prière de la foi (Jacques 5.14-15).
  • L’imposition des mains pour la guérison des malades, lors des réunions publiques ainsi qu’au sein de dans la communauté, pour la réception du Saint-Esprit, avec tous les signes, les grâces et les dons qu’il confère (Marc 16.18).
  • Croyant à la vérité des enseignements bibliques concernant la guérison divine, les Assemblées de Dieu ne se posent pas en adversaires de la médecine dont elles reconnaissent et apprécient les succès, et se gardent de condamner le recours à ses lumières.
  • Convaincues que : «… Le Royaume de Dieu n’est pas le manger et le boire, mais la paix, la justice et la joie par le Saint-Esprit» (Romains 14.17), elles ne prescrivent ni abstention d’aliments, ni régime, mais la seule règle évangélique: sobriété en toutes choses.
  • Elles s’interdisent toute polémique avec n’importe quelle organisation, religieuse ou autre. Leur but n’est pas en effet de diviser les esprits, mais d’obéir à Dieu, en proclamant la Bonne Nouvelle, en conduisant des âmes à Christ, en portant secours aux malades et aux affligés, en constituant des assemblées vivantes et fraternelles, dans lesquelles les croyants peuvent s’édifier, se développer spirituellement, s’épanouir dans l’expérience de la grâce, et ouvrer ensemble pour la cause du Seigneur Jésus-Christ, en attendant son retour.
  • Dans toutes les Assemblées de Dieu, on peut trouver des personnes dont la vie a été transformée par la puissance de Dieu: des malades, des incurables qui ont été guéris, miraculés, en réponse à la foi, à la prière et l’obéissance aux commandements divins; des personnes dont la vie était brisée pour des causes diverses, et qui ont retrouvé la paix, leur foyer, le courage et la joie de vivre.

En France, chaque Assemblée de Dieu est constituée en association cultuelle, selon les lois de 1901 et 1905.

Ces Assemblées – dont la communion spirituelle et la collaboration fraternelle sont entretenues par le moyen de conventions régionales bi-annuelles et nationales annuelles – sont présidées par des prédicateurs et des «anciens», comme ministres du culte pour tous les actes cultuels, mariages et services funèbres, lesquels sont toujours assurés gratuitement.

Chaque mouvement national est autonome et possède son entière indépendance financière et spirituelle. Les ressources des Assemblées de Dieu de France sont constituées principalement des offrandes volontaires de leurs membres, avec lesquelles elles assument leurs frais et soutiennent l’œuvre missionnaire dans les pays en voie de développement.

Les réunions sont publiques. Aucun enseignement secret n’est donné. Tout peut y être connu ou contrôlé.

En résumé, les Assemblées de Dieu sont des Eglises chrétiennes bâties sur le modèle du Nouveau Testament, qui ne poursuivent d’autre but que de répandre les enseignements du Christ et de ses apôtres, et d’aider leurs membres à les mettre en pratique.

Scroll Up