Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Vivre à Bethsaïda

22 avril 2020

Vivre à Bethsaïda

Vivre à Bethsaïda

La scène se passe il y a 2000 ans dans une petite ville d’Israël : Béthsaïda.

Des gens amènent un aveugle à Jésus afin qu’ils le touchent. Jésus prend l’aveugle par la main et sort du village. Là, il met de la salive sur les yeux de l’aveugle et lui impose les mains afin de le guérir. « Vois-tu quelque chose » lui dit-t-il ?  Après avoir regardé, il répond et dit : « J’aperçois des hommes, mais j’en vois comme des arbres et qui marchent ». Jésus remet les mains sur les yeux de l’aveugle qui cette fois est guérit et voit tout distinctement.

C’est une scène étonnante. Comment est-ce possible ? Jésus est le fils de Dieu, tout puissant qui a fait des prodiges jusqu’à ordonner au vent de se calmer et il a même nourri une foule avec cinq pains et deux poissons. Comment est-il possible qu’il doive s’y prendre à deux fois ? L’homme aurait-il une responsabilité dans la guérison ? Comme nous l’avons vu dans une chronique précédente, Dieu a donné à l’homme la capacité de faire des projets et des choix auxquels Il ne s’oppose que rarement. L’homme est libre et responsable de ses choix.

Et parce que Dieu a voulu que l’homme soit libre, ce dernier peut contrarier les plans de Dieu. Ainsi, dans le désert du Sinaï, Dieu est prêt à choisir un autre peuple parce que celui qu’il a appelé et s’est acquis en Egypte s’oppose sans cesse à ses plans. Et c’est un peu l’histoire de cet aveugle.

Jésus sort de Bethsaïda avec l’aveugle parce qu’à Betshaïda il ne peut rien se passer. Précédemment Jésus s’était écrié : « malheur à toi, Bethsaïda ! car, si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties. ». Malgré les nombreux miracles la ville ne s’est pas repentie de ses péchés. Plus que cela, les habitants, arrogants, et provocateurs défient Jésus : il lui amène l’aveugle pour voir ce qu’il ferait.

L’aveugle qui habite cette ville est certainement impacté par la dureté de cœur de Bethsaïda. Par son manque de foi, mais aussi à cause de la mentalité du lieu dans lequel il habite, le miracle ne peut s’accomplir, parce que les gens de Bethsaïda s’opposent au plan de Dieu.

Nous attendons des miracles. Nous crions à Dieu pour qu’il opère des guérisons. Nous ne nous relâchons pas dans la prière et nous persévérons avec parfois, hélas peu de résultats.

Certaines fois Dieu ne répond pas parce que ce n’est pas sa volonté. Mais s’il y avait une autre raison ? Et s’il y avait dans nos vies des Bethsaïda, des choses du mondes que nous n’avons pas quittées ? Cela ne serait-il pas un frein à la bénédiction ?

Jésus dit à l’aveugle guéri de ne pas retourner dans le village. A Bethsaïda il n’y a pas de guérison possible. Celui qui revient en arrière ne peut hériter des bénédictions du Royaume de Dieu.

Le disciple de Jésus ne peut vivre un pied dans l’Église et un pied dans le monde.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut