Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

S’encourager

20 janvier 2021

S’encourager

S’encourager

2 serviteurs de Dieu après des expériences difficiles avec des frères au cours d’un service dans l’Église étaient découragés. Pour se consoler, un des 2 écrit à son ami :

« Tu n’as pas être désolé de ce qui s’est passé. Hier soir, moi aussi j’étais très découragé. On s’attend plus facilement à ce que les difficultés viennent du monde plutôt que de notre propre camp. Et pourtant…

Toi comme moi nous aimons notre Seigneur de tout notre cœur et ce qui importe c’est Lui et l’amour qu’il a pour tous les hommes. Nous avons appris que seule compte la Parole de Dieu et non pas nos pensées. Nous avons appris, aussi que Christ seul détient la vérité et qu’il est juste.

Ce que nous pensons et disons, nous le faisons avec crainte et tremblement pour ne pas décevoir notre Seigneur et Maître : Jésus.

Tout ce que nous sommes et faisons, c’est de Lui que nous le recevons et s’il fallait y renoncer par sa volonté, nous l’accepterions volontiers.

Cet ami continuait sa lettre en disant : « Nous aimons notre Seigneur et sa parole plus que nous-mêmes, et nous désirons nous effacer afin qu’il prenne toute la place dans nos vies.

Alors, c’est vrai que quand nous voyons certains comportements, quand nous entendons certains propos, quand nous sommes confrontés à l’humain d’une nature si complexe, on comprend et on envie ceux qui se cachent dans des lieux isolés. Mais nous ne fuirons pas parce que nous sommes conscients de notre responsabilité et de notre devoir.

Nous ne jugeons pas les hommes parce que nous comprenons que pour vivre dans ce monde, il faut de plus en plus de courage. Les cailloux sont durs partout, et le diable est méchant.

Le monde pénètre les familles, le monde pénètre les cœurs, le monde pénètre l’église.

Le Seigneur trouvera-t-il encore de la foi lorsqu’il reviendra ? Certainement ! Parce que nous le lui demandons ; mais à quel prix ? Dans quel état ?

Nous ne perdons pas courage ! Nous continuons le combat même si nous savons qu’après celui-là il y aura une autre bataille. La tentation est sur le monde. Qu’à cela ne tienne, nous entreprenons parce que c’est encore possible. Nous avons des projets pour annoncer la Parole de Dieu parce que c’est encore le temps d’en avoir.

Nous nous réjouissons avec ceux qui se réjouissent, nous pleurons avec ceux qui pleurent et nous souffrons pour la création tout entière qui, elle aussi, est sous le joug implacable de la méchanceté et de la bêtise ».

Et cet ami finissait sa lettre en disant : « Toi comme moi nous savons que le secret du bonheur c’est de regarder à Jésus et seulement à lui. Nous avons l’Espérance qui nous donne la joie et la sérénité parce que nous savons que rien ne peut nous séparer de l’amour de Christ ; et que demain sera merveilleux, pour nous qui aimons son avènement. Peu importe le temps présent.

Alors, nous relevons la tête, Il vient bientôt ! Et nous voulons être de ces fidèles serviteur que le maître à son arrivé trouvera veillant et travaillant dans son champ, comme Il nous l’a demandé ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut