Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Robots tueurs 1

27 janvier 2021

Robots tueurs 1

Robots tueurs 1

Lorsqu’une personne doit faire un choix, son cerveau fonctionne comme une balance à deux plateaux comme celles que nos grand-mères utilisaient. Face au choix, dans un des plateaux il y a : « prendre cette décision, qu’est-ce que cela va me demander ? » et dans l’autre « qu’est-ce que ça va m’apporter ? ».

Et le plus souvent le plateau le plus lourd emporte la décision.

Le processus est le plus souvent intériorisé et inconscient. Et pourtant il est bien réel quelles que soient les choix à faire tant au niveau individuel que collectif.

Concernant l’industrie numérique l’humanité a fait des choix. Elle a été séduite par ce qu’elle a vu dans un des plateaux de la balance à savoir : merveilles technologiques, rapidité, confort, nouveauté, jeu, argent et profits.

Mais elle oublie de considérer l’autre plateau de la balance où on trouve, les contraintes induites par ces technologies qui sont : assujettissement, fragilisation, consommation électrique, surveillance, fin de la vie privée, élitisme, coût, etc.

De la même manière l’intelligence artificielle, étonne, amuse et séduit.

Par exemple : c’est amusant de parler avec son téléphone via l’intelligence artificielle. C’est pratique de dire à Mister Google d’aller chercher des informations sur la toile. Ou encore parler à une enceinte numérique qui allume la télévision, ferme les volets, donne la météo du jour.

Ça sera passionnant d’avoir un robot qui fait le ménage et gère notre stress après une journée difficile.

Etonnant encore de voir des robots et des algorithmes chargés de veiller à notre sécurité, de prévenir les crimes et d’arrêter les voleurs avant qu’ils n’agissent.

Bientôt, la voiture autonome saura nous conduire avant que nous le lui demandions ayant auparavant espionné nos conversations, nos habitudes et nos données personnelles puisque tout est hyper connecté.

Ce sont ces mêmes robots qui, prendront des décisions à notre place pour notre bien et si pour nos achats quotidiens nous voulons changer de magasin, peut-être le robot refusera de le faire sous prétexte qu’un autre est moins cher ailleurs… Tout pourra arriver.

Et il y a pire encore. Aucun pays ne se vante de travailler aujourd’hui à la confection de robots militaires dont la mission est de tuer.

Ce sont des systèmes d’armes autonomes dont la mission est de tuer. Des robots tueurs.

Ils sont pilotés par une intelligence artificielle capable de prendre en autonomie des décisions et d’ouvrir le feu de leur propre initiative sur une cible décrétée hostile…

L’humanité avait devant elle deux plateaux de balance avec d’un côté les avantages des technologies numériques et dans l’autre les dangers potentiels de ces technologies. Les hommes ont massivement choisi de se livrer à elles sans mettre en place les structures pour empêcher que le pire n’arrive un jour. Le pire est en train d’arriver. Nous avons construit un monde d’hyper surveillance, un monde géré par les algorithmes et l’intelligence artificielle. Un monde où les décisions des robots priment sur les décisions des hommes.

Voilà le monde dans lequel les enfants de Dieu vivent déjà maintenant. Tout va très vite.

Il n’est certainement pas ridicule de prier pour que Jésus revienne avant que les robots soldats décident de prendre les chrétiens pour cible.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut