Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

NOUS NE PERDONS PAS COURAGE

9 novembre 2020

NOUS NE PERDONS PAS COURAGE

NOUS NE PERDONS PAS COURAGE

J’entendais des prières qui montaient à Dieu : « envoie ta puissance ! Nous avons besoin d’une nouvelle pentecôte ! d’un renouvellement de l’Esprit-Saint ».

Je comprends de telles prières émises dans des moments de douleur et d’épreuve. Mais Le Seigneur a déjà fait sa part ; il nous a scellé du Saint-Esprit lorsque nous avons crus,

Il nous a baptisé d’Esprit et de feu lorsque nous le lui avons demandé pour mieux accomplir notre vocation.

Par le feu de la pentecôte ll a mis à notre disposition la puissance et les dons dont nous avons besoin pour prendre part à la mission de l’Eglise.

Il nous a déjà tout donné. Et tout comme il ne redonnera pas les dix paroles du mont Sinaï, il n’y aura pas de nouvelle pentecôte. Jésus a déjà accompli sa promesse en envoyant le Saint-Esprit. C’est fait !

L’Esprit Saint est dans l’Église et c’est sa responsabilité de le laisser agir et de le répandre.

Il nous l’a donné et nous avons perçu la réalité des manifestations des dons spirituels.

Le réveil de l’Esprit n’est pas une nouvelle pentecôte, c’est l’Église qui par l’humiliation, la repentance, la consécration et la recherche de la gloire de Dieu réveille l’Esprit qui est en elle et lui laisse toute la place.

Les pères qui nous ont précédés étaient animés de cet Esprit. Ils ont travaillé sans compter et l’Évangile a impacté le monde entier lui conférant des valeurs et des principes qui aujourd’hui encore président au fonctionnement de nombreuses sociétés.

Même si tout cela est aujourd’hui gangréné par la souillure du monde, il n’empêche que des centaines de millions de personnes ont rencontrés Jésus et le rencontrent encore et que la Bible est toujours le livre le plus diffusé dans le monde.

Dans des temps où le mal prend de plus en plus le pas sur le bien, nous pouvons ressentir un grand sentiment de faiblesse, d’insatisfaction, de non accomplissement, voire de frustration ayant l’impression d’être comme cette église de Philadelphie qui a peu de puissance.

C’est vrai que le confort et l’abondance sont une bénédiction de Dieu, mais aussi un piège quand à force de médias et d’influences psychologiques néfastes, perverses et nauséabondes elles deviennent matérialisme, égocentrisme, individualisme.

Le Seigneur a prévenu : dans la fin des temps, l’amour et la consécration du plus grand nombre se refroidit par l’habitude et l’usure entrainant une religiosité grandissante.

La nuit vient où personne ne peut plus travailler.

Alors ne nous étonnons pas que le combat soit de plus en plus difficile à cause de la confusion et la séduction qui gagnent au milieu de nous.

Ne nous laissons pas piéger par le diable qui veut nous culpabiliser et nous affaiblir.

Nous ne perdons pas courage. Nous relevons la tête et nous persévérons. Parce que nous voulons que notre Seigneur soit fier de nous.

Il nous a tout donné : Le Royaume de Dieu par le Saint-Esprit qui est au milieu de nous ; la nouvelle alliance en son sang versé à la croix et son Nom qui est notre bannière.

Nous veillons à une communion fraternelle sans faille et nous tenons bon, car aucune épreuve au-dessus de nos forces ne peut nous atteindre ; le Seigneur l’a promis.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut