Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

L’unité perdue

4 novembre 2020

L’unité perdue

L’unité perdue

Jésus insiste sur un commandement particulier disant : « vous devez vous laver les pieds les uns des autres, comme je vous l’ai fait » dans un acte d’humilité, d’unité et de soumission.

Dans la magnifique prière qu’il adresse à son père la veille de la crucifixion il dit parlant des disciples :

« Afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.

Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un, moi en eux, et toi en moi, afin qu’ils soient parfaitement un. »

Pourquoi être parfaitement unis ? Afin que le monde croie. C’est l’unité qui convainc le monde de croire.

Et c’est bien pour que nous soyons un, qu’il nous a donné la gloire que le Père lui a donné : Le Saint-Esprit.

C’est pour l’unité qu’il a donné le Consolateur.

Et nous qu’en avons-nous fait ?

Ceux qui se prétendaient chrétiens se sont divisés, déchirés, haïs.

Ils se sont fait la guerre en prenant comme prétextes des différences doctrinales qui dans le fond ne remettaient pas en cause la foi en un sauveur divin, mort et ressuscité pour les péchés du monde.

Certains vont dire qu’il y avait des différences très importantes comme le culte des morts.

D’accord, mais alors pourquoi les protestants de la réforme se sont eux aussi divisés dans de vaines disputes.

Pourquoi les évangéliques pourtant issus d’un merveilleux mouvement de l’Esprit se sont divisés jusqu’à ne pas se parler et refuser de travailler ensemble même ponctuellement. Et c’est toujours la faute de l’autre.

Pire que cela, pourquoi des chrétiens de la même confession ayant le même crédo dans la même ville ne se parlent pas et refusent de travailler ensemble ? Ce qui n’est pas rare…

Nous avons désobéi aux commandements de Jésus et nous nous étonnons de notre peu de puissance.

Nous nous étonnons de porter si peu de fruits, de multiplier des prières avec si peu de réponses.

Bien sûr que les chrétiens arrivent quand même à certains résultats.

Bien sûr qu’il y a des conversions et des Églises qui naissent. Bien sûr qu’il y a encore des miracles.

Nous obtenons ces résultats parce qu’il y a des hommes de Dieu consacrés et remarquables.

Parce que Dieu cherche ses brebis et veille sur sa parole. Parce que le diable ne peut l’emporter

Mais qu’est-ce que ça aurait été si nous avions obéis !

Les premiers disciples ont mis le feu de l’Évangile autour de la méditerranée. Et pourtant, il n’y avait pas d’internet, de télévision, de voitures. Ils l’ont fait parce qu’ils étaient unis.

Il n’est pas question de faire une seule et même Église.

D’abord ce serait impossible, mais aussi parce que la variété est une richesse qui permet à chacun de trouver ce dont il a besoin.

Mais au moins qu’il n’y ait pas de dispute et de médisance. Nous devrions être capable de travailler ensemble ne serait-ce que ponctuellement regardant ce qui nous uni et non ce qui nous divise.

Celui qui divise, c’est le diable.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.