Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

L’héritage perdu

11 janvier 2021

L’héritage perdu

L’héritage perdu

Dans la représentation populaire, Le roi Salomon, a plutôt une bonne réputation et en impose par sa sagesse.

Or je lisais dans un commentaire, que les juifs considèrent que Salomon n’était pas un bon roi.

Étonnement ! Choc des cultures ? Pourquoi une telle sentence ? Salomon est-il pour nous une référence ou ne l’est-il pas ? Que peuvent-ils reprocher au fils de David qui est monté sur le trône, grâce à Bath Shéba, sa mère ? En fait, la première chose qu’ils lui reprochent c’est qu’il se parjure. Ainsi, un jour, il promet à sa mère de faire tout ce qu’elle lui demandera. Puis il se dédit et renie sa parole. Pour un roi, ce n’est pas terrible…

Ensuite, Il épouse la fille de pharaon et s’allie à l’Égypte désobéissant ainsi aux ordres de l’Éternel.

Il donne à Hiram, roi idolâtre, 20 villes du pays promis, propriété exclusive d’Israël. Il dilapide l’héritage de Dieu.

Il possède des milliers de chevaux alors que Dieu dit dans le deutéronome que le roi ne doit pas en avoir beaucoup.

Il prend de nombreuses femmes originaires de pays qu’Israël devait dévouer par interdit et s’attache à ses pays. En tout, sept cents princesses et 300 concubines. Dieu défendait de prendre des femmes étrangères.

Soumis à ses femmes il sert leurs idoles et sacrifie sur les hauts lieux. Il est idolâtre.

Le Prophète Achija de Silo lui annonce que son royaume va être divisé. Epicurien et égoïste, il ne se repend pas…

Plus que cela, il ne prépare pas sa succession sur le trône. Peu importe ce que devient Israël et, si l’expression existait déjà à l’époque, il a surement dit : « après moi le déluge »… La conséquence est la division d’Israël.

Quel tableau !

Et pourtant, quel début de règne magnifique ! Il construit le temple préparé par son père. Dieu lui apparaît deux fois, et il fait une prière magnifique pleine de d’humilité et de sagesse. Il a été aimé de l’Eternel. Et en réponse à sa prière Dieu lui accorde une sagesse unique et de grandes richesses. Ce sont elles et les femmes qui lui tournent la tête.

Nous ne jugeons pas l’histoire de Salomon parce que c’est Dieu qui met en place les rois et les autorités. Il les met en place pour une bénédiction ou un jugement.

Salomon n’a pas marché dans les voies de l’Éternel et il a conduit Israël à pécher. La sentence sera terrible le royaume sera déchiré.

La leçon que nous tirons de l’histoire de Salomon, ce sont ces paroles de la Bible : « Si le juste se détourne de sa justice et commet l’iniquité, toute sa justice sera oubliée, il mourra ». Et encore : « Et mon juste vivra par la foi ; mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui ».

C’est la fin qui compte plus que commencement. Ce qui importe aux yeux de Dieu c’est de tenir ferme jusqu’à la fin dans l’obéissance et l’amour de Dieu sans renier la foi.

Pour y parvenir, et tenir bon jusqu’au bout, l’enfant de Dieu puise sa force dans une communion personnelle sans faille avec son Dieu par la Parole et le Saint-Esprit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut