Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Le prix de la grâce

3 avril 2020

Le prix de la grâce

Le prix de la grâce

Voilà un titre bien provocateur. Ce titre je l’ai emprunté au livre d’un homme de Dieu remarquable, Dietrich Bonhoeffer, qui plutôt que de renier Jésus a préféré mourir dans un camp de concentration nazi en 1945. Il avait 37 ans, né d’une belle famille bourgeoise, connu et respecté dans le monde entier, et fiancé à une jeune femme dont il était très amoureux. Il a regardé toutes ces choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ son Seigneur, pour lequel il a renoncé à tout. Il a payé le prix fort.

Un titre provocateur car nous pensons, justement, qu’une grâce est un don gratuit et donc qu’il n’y a pas de prix à payer. Effectivement ; nous sommes sauvés par grâce et non par nos mérites et nos œuvres. Le salut est gratuit parce que c’est Jésus, le fils de Dieu qui en a payé le prix par sa mort sur la croix de Golgotha. C’est une vérité absolue et il n’est pas question de revenir dessus.

Cependant, lorsqu’une grâce, c’est-à-dire une faveur est accordée volontairement à quelqu’un, c’est toujours dans l’attente d’une réaction positive de celui qui est gracié, c’est ce que Bonhoeffer appelle le « prix de la grâce ».

Prenons un exemple : Le droit de grâce d’un chef d’état c’est le pouvoir qui lui est donné de transformer une peine prononcée par la justice de son pays. Mais s’il le fait, c’est qu’il compte bien que celui qui en bénéficie change de vie et ne fasse plus de bêtises sans quoi, la peine à venir sera encore plus lourde.

Un autre exemple. Une personne hérite d’une magnifique maison. Il n’a aucun mérite dans cette acquisition. Par contre, s’il ne fait pas l’entretien et les réparations nécessaires, cette maison deviendra vite une ruine. Plus que cela ; s’il ne paie pas les taxes relatives à la maison, ni l’eau, ni l’électricité, bientôt l’huissier va venir et il perdra tout.

Pour nous enfants de Dieu qu’est-ce que signifie « le prix de la grâce » ?

Dans son amour et sa compassion Dieu nous a appelés à le rencontrer. Nous avons répondu à son appel et nous avons regretté nos péchés, notre vie loin de Dieu. Nous lui avons demandé pardon en invoquant le sacrifice de Jésus à la croix, et son sang nous lave de nos péchés. Donc par grâce, et uniquement par grâce, Dieu nous pardonne. Il fait de nous ses enfants, héritiers et cohéritiers avec Christ. Il nous inscrit dans le livre de vie de l’agneau, c’est la grâce de Dieu en Jésus-Christ.

Ce que Dieu attend en retour de celui qui est gracié, c’est qu’il ne vive plus dans le péché comme il vivait avant. Qu’il renonce au monde et à sa convoitise. Qu’il écoute les commandements de Jésus et qu’il obéisse à sa parole.

Il attend du gracié qu’il vive en disciple consacré, et qu’il soit témoin de l’Évangile de la grâce et de la nouveauté de vie en Jésus. C’est cela le prix de la grâce.

C’est à ce prix que dans le ciel Jésus accueille ses amis leur disant : c’est bien bon et fidèle serviteur, entre dans la joie de ton maître.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut