Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

L’AUTEL du TEMPLE

28 septembre 2020

L’AUTEL du TEMPLE

L’AUTEL du TEMPLE

Le péché est entré dans le monde, le jour où « l’homme Adam » et sa femme, « Eve », ont désobéi à Dieu dans le jardin d’Eden. Depuis ce jour, la maladie, la douleur, l’épreuve, la peur et la souffrance asservissent l’humanité et lui imposent sa loi du mal et de la mort. Depuis ce temps, tous les hommes sont pécheurs. Et la Parole de Dieu affirme que celui qui prétend ne pas être pécheur est un menteur. Or la loi de Dieu décrète que le salaire du péché c’est la mort. Mais Dieu aime profondément l’homme et sa création. Il ne veut pas la mort du pécheur mais Il veut qu’il se repente et qu’il soit guéri car Il veut que tous les hommes soient sauvés.

Oui, L’apôtre Paul affirme dans la lettre qu’il écrit à Thimoté que « Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité ». C’est pour cela que dès le jardin d’Eden et le péché d’Adam et Eve Il permet que l’homme soit racheté en les couvrant d’un habit de peau. C’est-à dire en prenant la vie d’un animal qui meurt à cause du péché, c’est le principe du rachat par le sacrifice d’un innocent parce que « sans effusion de sang il ne peut y avoir de pardon ».

Á l’époque de Moïse, le pécheur qui voulait offrir un sacrifice pour être pardonné d’une faute commise, devait entrer dans la cour du tabernacle en franchissant la porte unique d’entrée. Il devait le faire à la vue de tout le monde en signe de confession du péché, de regret et de demande de pardon. De même Jésus est la porte unique pour accéder à Dieu et au pardon du pécheur repentant qui s’humilie.

Une fois dans la cour la première chose que voit celui qui apporte un animal pour le sacrifice, c’est un immense autel en bronze. A chaque angle de l’autel on observe une corne symbole de force et de puissance. C’est à ces cornes que sont attachés les animaux qui sont sacrifiés pour couvrir les fautes du pécheur. C‘est sur cet autel qu’ils sont consumés afin que l’homme ne soit pas consumé par la colère de Dieu.

Cet autel qui barre la route de la maison de Dieu, nous rappelle qu’Il n’est pas possible d’accéder à Dieu sans passer par l’autel, par le sacrifice d’un innocent qui porte la faute du pécheur. Il en est de même dans la nouvelle alliance en Jésus où le passage par la Croix est incontournable pour avoir accès à Dieu. C’est par la croix de Jésus que nous sommes pardonnés et sauvés du châtiment éternel. C’est par la croix que nous sommes réconciliés avec Dieu. Cette croix, c’est l’autel où Jésus a été attaché comme l’agneau était attaché aux cornes de l’autel.

Jésus est l’agneau de Dieu immolé pour nos péchés et qui ôte le péché du monde. « Il a été maltraité et opprimé, Et il n’a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie. »

Jésus est la victime expiatoire pour nos péchés. C’est pourquoi « il est fidèle et juste pour nous les pardonner, si nous les confessons »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut