Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

La tour de Babel

28 avril 2021

La tour de Babel

La tour de Babel

C’est étonnant comme une des plus vieilles histoires du monde, la tour de Babel, peut ressembler étrangement à une histoire du 21ième siècle.

Cette histoire est la démonstration que lorsque les hommes sont unis avec une même langue et un même objectif, rien ne peut les arrêter.

Et ce schéma se reproduit trois fois dans l’histoire de l’humanité.

La première fois c’est à Babel.

Les hommes sont encore peu nombreux à la surface de la terre et ils vivent tous dans un même lieu.

Descendants directs de Noé, ils parlent tous la même langue. Ils forment un seul peuple.

Afin de ne pas se disperser ils se rassemblent autour d’un projet commun, construire une ville et une tour qui monte jusqu’au ciel.

Devant l’arrogance et la prétention de leur projet Dieu décide d’intervenir, Il dit :

« Allons ! descendons, et là, confondons leur langage »,

et il ajoute : « si on les laisse faire, rien ne les empêcherait de faire ce qu’ils ont projeté ».

Alors, pour les disperser, Il brouille leurs langages. Ils ne se comprennent plus.

Ils ne peuvent plus travailler ensemble.

La construction s’arrête. Ils se dispersent sur toute la terre.

Le langage est sans doute ce qui rapproche le plus l’homme créé par Dieu à son image et à sa ressemblance.

Mais depuis la chute en Eden, le langage est devenu une des causes les plus fréquentes de querelles, de division et de guerre.

La deuxième où les conditions de Babel se reproduisent c’est deux milles ans plus tard.

Mais cette fois dans un sens positif.

C’est le jour de la pentecôte. Jésus est mort à la croix et ressuscité.

Il est monté au ciel et a ordonné aux disciples d’attendre le Saint-Esprit.

Comme à Babel ils forment un seul peuple uni en christ.

Ils ont un projet commun : « aller par toute la terre faire des disciples ».

Il leur reste une difficulté. Comment aller évangéliser les hommes si on ne les comprend pas.

Alors Dieu accomplit un miracle extraordinaire : ils vont pouvoir s’exprimer de manière à ce que chacun puisse les comprendre dans sa propre langue.

Ils sont un seul peuple. Ils ont un même projet. Ils ont une seule langue, rien ne pourra les arrêter.

Et c’est ce qui s’est passé car moins d’une génération plus tard le monde connu de l’époque est évangélisé.

La troisième fois où les conditions de Babel se retrouvent c’est de nos jours.

Tous les hommes, comme à Babel, peuvent communiquer à tout moment d’un bout à l’autre de la planète.

Les technologies numériques et l’intelligence artificielle permettent de traduire les langues instantanément.

Les sciences permettent à l’industrie des développements technologiques extraordinaires.

L’ensemble est asservi à un nouvel ordre mondial dont le projet est de créer un nouveau monde,

et de maitriser le destin de l’humanité quels que soient les plans de Dieu.

On retrouve le même schéma qu’à Babel. Ils forment un seul peuple, ils ont un même projet et un même langage. Qu’est-ce qui les empêcherait de faire ce qu’ils ont projeté ?

Comme pour Babel, un jour, Dieu descendra et dira : jusqu’ici et pas plus loin.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut