Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Justice immanente

21 octobre 2020

Justice immanente

Justice immanente

Qu’est-ce que la justice immanente ? Ce qui est immanent c’est ce qui est inscrit dans l’ordre naturel des choses, comme une programmation automatique, l’action entrainant automatiquement une réaction.

La justice de Dieu est totale, elle est parfaite, elle est sainte. Dieu ne se trompe pas et Il juge justement en tenant compte de tous les paramètres qui entrent dans la composition de ce qu’Il juge.

La justice de Dieu n’est pas une justice immanente.

Elle est consciente, voulue, mesurée, décidée et appliquée par Dieu seul dans le sens de la loi qu’Il a fixée.

Par contre le cadre de vie qu’Il a donné à l’homme sur la terre génère des règles naturelles qu’Il a établi et auxquelles il n’est pas possible de déroger.

Reprenons toute l’histoire.

Dieu a placé l’homme sur la terre dans la matérialité conditionnée par le temps, l’énergie et l’espace permettant ainsi le mouvement dont Paul parle dans son discours à l’aréopage d’Athènes.

Ce faisant, Il fixe des lois et des règles au cadre de vie l’homme.

Ce sont les mathématiques, la physique, la chimie, la biologie etc.

Mais Il fixe aussi des règles spirituelles comme la pensée de l’éternité qui est dans le cœur de tous les hommes.

Dans ce contexte, Dieu accorde à l’homme un espace de liberté non négligeable, dont le pouvoir de faire des choix et de prendre des décisions.

Globalement, Dieu ne s’oppose pas aux choix des hommes sauf quand les déséquilibres sont trop grands ou en réponse aux prières et aux supplications de ceux qui marchent selon sa volonté.

Ainsi, seuls les hommes ont la capacité à s’opposer à la volonté de Dieu, même de contrarier ponctuellement ses plans.

Le diable n’a pas cette possibilité. Il ne fait que ce que Dieu lui permet de faire. Il n’a aucune indépendance si ce n’est dans un cadre délimité par Dieu comme nous le voyons dans le livre de Job. Il est sous contrôle.

Pour contrebalancer cette capacité d’opposition et de liberté accordées à l’homme et aussi lui fixer des limites, Dieu a instauré des règles de justice immanente. En voici quelques-unes :

Le mal engendre le mal

Le bien engendre le bien

Celui qui sème le vent récolte la tempête.

Celui qui donne reçoit, celui qui retient ne fait que s’appauvrir.

L’amour répond à l’amour, la haine répond à la haine.

Le mal engendre la détresse et la peur.

Et bien d’autres encore.

Ces lois concernent tous les hommes quels qu’ils soient. Les croyant aussi y sont soumis.

C’est pour cela que Jésus invite ses disciples dans le sermon sur la montagne, à marcher selon ses commandements qui sont ni plus ni moins que le moyen d’activer cette justice immanente.

Ainsi il dit : « aimez-vous les uns les autres, aimez vos ennemis » et vous recevrez de l’amour.

Pardonnez aux hommes et on vous pardonnera. Par contre si tu ne pardonnes pas, ton Père qui est dans le ciel ne te pardonnera pas non plus.

Faites du bien, soyez miséricordieux et vous hériterez de la miséricorde et du bien ; recherchez la paix avec tous les hommes et vous hériterez la paix.

Que Dieu nous aide à marcher fidèlement dans ses commandements sachant que nous en sommes les premiers bénéficiaires.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut