Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Jeûner

21 décembre 2020

Jeûner

Jeûner

L’Ancien Testament nous raconte l’histoire de La reine Esther qui, au péril de sa vie demande une audience auprès du roi Assuérus afin de sauver les juifs du massacre projeté par Haman. Afin de réussir dans cette entreprise, elle demande aux juifs de jeûner et prier pendant trois jours. Dieu lui accordera de la réussite dans cette entreprise.

Est-il nécessaire de jeûner pour obtenir des réponses de Dieu ? Certainement pas !

Jeûner c’est se priver de nourriture pendant un temps déterminé afin d’humilier son âme en signe de repentir et se prosterner devant Dieu

Dans la loi mosaïque le jeûne n’est pas prescrit par Dieu par contre on peut penser qu’il y est fait allusion lorsque Dieu demande à l’homme d’humilier son âme notamment lors de la fête de Kippour où Il dit : « le Jour du Grand Pardon, vous tiendrez une réunion sacrée, vous humilierez vos âmes… » Le mot hébreu employé pour « humilier » signifie aussi « jeûner ».

L’action de se priver de nourriture pendant un temps donné n’est pas imposée par Jésus. C’est un acte volontaire, libre, délibéré ; une décision personnelle. C’est un engagement intime entre Dieu et celui qui se prive.

Dans le jeûne, l’homme se libère des contraintes que lui impose son corps. Il le fait afin de se concentrer sur la prière qu’il veut faire monter à Dieu.

Le jeûne montre à Dieu, la soumission, la détermination et l’engagement de celui qui s’y soumet. C’est aussi le moyen de montrer à quel point est important le sujet pour lequel le jeûne est engagé.

Celui qui jeûne le fait parce qu’il aime Dieu et qu’il croit qu’Il est à l’écoute et le voit dans le lieu secret.

L’Amour est la condition incontournable du jeûne. S’il n’y a pas l’Amour et cette conscience de la présence de Dieu, s’il n’y a pas cette assurance que Dieu est vivant et que tout Lui est possible, alors il vaut mieux ne pas jeûner.

Souvent le jeûne est pratiqué pour demander quelque chose, avec cette croyance un peu implicite, que l’on peut forcer la main de Dieu. Personne ne peut forcer la main de Dieu.

Le plus beau des jeûnes c’est celui qui va au-delà de la « demande ». Un jeûne motivé seulement par le désir de se prosterner et s’humilier devant celui qui est Le « tout puissant ».

Alors, dans ces moments de jeûne Dieu parle. Et comme l’attention est focalisée uniquement sur la communion avec Dieu, alors, l’être entier écoute et entend Sa voix qui s’exprime par Sa Parole qui devient vivante par le Saint- Esprit.

Jeûner c’est faire don de sa vie au Maître, s’abandonner entre Ses mains, comme une offrande. Jésus ne l’impose pas. Et si on le pratique il faut le faire comme Dieu le demande par la bouche de son prophète Esaïe  :

« Voici le jeûne auquel je prends plaisir : détache les chaînes de la méchanceté, partage ton pain avec celui qui a faim, et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile ; si tu vois un homme nu, couvre-le, et ne te détourne pas de ton semblable ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut