Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Gérer une équipe

31 mars 2021

Gérer une équipe

Gérer une équipe

Une Église locale n’est pas une entreprise quelconque. C’est une partie du corps de Christ et c’est lui qui est le chef de l’Église, c’est lui qui l’appelle et la constitue.

Cette Église locale quelle que soit sa taille a une mission, une vocation que son chef, Jésus, lui adresse et elle doit la remplir.

Quoi faire ? Dans quelle direction, quelle entreprise, quelles décisions prendre ? Tout cela n’est pas le rôle du chef de l’Église, Jésus, c’est la responsabilité de ceux qui ont été appelés au salut et donc à servir leur Seigneur dans le champ où il les a appelés.

C’est donc nous, membres de l’Église, qui dans le cadre de notre vocation et dans la communion avec Dieu, entreprenons sans laisser reposer la main parce que nous ne savons pas ce qui réussira, c’est Jésus qui décide.

Nous sanctifions nos connaissances, nos dons, notre expérience, notre intelligence, nos idées, notre créativité par la Parole de Dieu et par l’Esprit Saint et nous les mettons au service de l’Église locale dans des entreprises que nous plaçons devant Jésus.

Entreprendre est notre responsabilité. Nous former pour le faire, l’est tout autant.

Ainsi l’Église locale est quand même quelque part une entreprise dont nous avons la responsabilité de mettre en état de marche et de combat.

Prenons l’exemple d’une action qui relève de notre responsabilité : le management d’équipe.

Que d’amateurisme dans ce domaine et que d’équipes qui ne donnent pas la moitié de ce qu’elles pourraient faire. Que d’erreurs parfois préjudiciables.

Le management d’équipe n’est pas uniquement un don naturel. Il y a des techniques et des règles à apprendre et connaitre.

Dieu ne fait pas à notre place et s’il doit le faire c’est que nous sommes défaillants.

Il n’est pas question ici de détailler une formation qui pourrait durer plusieurs jours. Il s’agit seulement de voir comment la Parole de Dieu donne les principes de base incontournables pour avoir un management agréable à Dieu et approuvé par les hommes :

La première chose c’est être juste. Ce doit être une recherche quasi obsessionnelle, ne pas écouter les propos moqueurs, diffamatoires. Ne pas juger sur les apparences, les propos rapportés, les témoignages isolés mais considérer les faits observables et mesurables uniquement.

Il faut ensuite être un activateur de paix. Ne prononcer que des paroles de paix ; rechercher la paix envers et contre tout, sans pour autant tomber dans le compromis. Dieu n’aime pas les compromis. Pour les éviter il faut que les règles, les consignes, les objectifs soient clairs, connus de tous et partagés.

Enfin, il faut être envers et contre tout toujours joyeux. Celui qui fait toujours la tête, renfrogné, râleur, négatif, versatile, ne souriant jamais et n’ayant jamais de paroles aimables et avenantes, celui-là ne suscite pas la motivation et l’enthousiasme ; il conduit son équipe à l’échec. La joie est communicative, elle donne du courage et l’envie de faire. Elle modifie l’état d’esprit, la joie de l’Éternel est notre force.

 « La justice, la paix, la joie par le Saint-Esprit. Celui qui sert Christ de cette manière est agréable à Dieu et approuvé des hommes ». C’est la Bible qui nous l’apprend Rom chapitre 14.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut