Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Doctrine de la substitution

19 mars 2020

Doctrine de la substitution

Doctrine de la substitution

Dans une chronique précédente nous nous posions la question de savoir à qui s’adresse la Tora ?

Et nous avions vu que la loi, ou Tora s’adresse à tous ceux qui veulent obéir à Dieu, être disciples de Jésus-Christ.

C’est vrai que nous ne sommes plus sous la loi mosaïque. Par la foi en Jésus nous sommes sous une loi de liberté, une nouvelle alliance. Christ nous a affranchis de nos péchés et par la foi nous sommes sauvés et enfants de Dieu. Il n’est plus nécessaire de faire des sacrifices d’animaux puisque par son sacrifice à la croix, Jésus a accompli le sacrifice parfait qui lave de tout péché celui qui confesse son nom. C’est pour cela que nous disons que Christ a accompli la loi, mais il ne l’a pas abolie comme certains auraient voulu le prétendre.

Une mauvaise interprétation théologique de cette question a conduit certains à imaginer une théorie infantile et arrogante : la doctrine de la substitution. Cette doctrine a séduit bon nombre de chrétiens pendant des siècles et a justifié l’antisémitisme. Pour l’expliquer simplement, cette doctrine dit que puisque le peuple juif a refusé la nouvelle alliance en Jésus, il n’est plus le peuple de Dieu. Certains sont même allés jusqu’à le traiter de peuple déicide, proclamant : « Désormais Le peuple de Dieu c’est nous ; nous sommes le nouvel Israël ».

Bien sûr cette théorie est absolument fausse et ne repose sur rien. Plus que cela, elle est en complète contradiction avec les écrits du nouveau testament. Dieu aime Israël. Il a passé avec lui une alliance éternelle et il honorera cette alliance. Bien sûr on ne parle pas de l’Israël géographique ni même politique que nous connaissons aujourd’hui, mais de » l’Israël peuple élu de Dieu ». Peuple qu’il a arraché à l’esclavage en accomplissant des prodiges terrifiants. L’épître aux Romains chapitres 9, 10, 11 explique très clairement que c’est à eux les israélites à qui appartiennent l’adoption, et la gloire, et les alliances, et la loi, et le culte, et les promesses, et les patriarches, et de qui est issu, selon la chair, le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement ».

Il ajoute : « Dieu a-t-il rejeté son peuple ? Loin de là. Mais il leur a donné un esprit d’assoupissement, des yeux pour ne point voir, des oreilles pour ne point entendre. Il les a aveuglés pour cause d’incrédulité et pour notre salut afin que les païens, ceux qui n’étaient pas un peuple, ceux qui étaient étrangers soient sauvés ». Israël est la richesse du monde et le monde les a persécuté pendant 2000 ans.

Ensuite l’apôtre Paul utilise l’image d’un olivier qui a été élagué pour notre salut et sur lequel nous sommes greffés. C’est la racine qui porte les branches. C’est Israël qui nous porte. Et si la racine disparait, nous disparaissons. Enfin l’apôtre donne aux branches greffées, les chrétiens de la nouvelle alliance, un avertissement solennel :

« Ne t’abandonne pas à l’orgueil, mais crains ; car si Dieu n’a pas épargné les branches naturelles, il ne t’épargnera pas non plus ». Épitre aux Romains ch9 v21

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut