Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Deux mondes deux peuples

19 avril 2021

Deux mondes deux peuples

Deux mondes deux peuples

Dieu dit : « je mets devant toi le bien et la vie, le mal et la mort, choisis le bien afin que tu vives.

Cette petite phrase de quelques mots va impacter de manière définitive l’ensemble de l’humanité la divisant en deux communautés différentes vivant dans deux mondes différents.

Deux mondes qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre et qui pourtant sont étroitement entremêlés.

Ce sont des femmes et des hommes de la même nature qui se différencient par les choix de vie qu’ils ont fait.

Ils sont totalement et définitivement opposés et en contradiction permanente. 

Et pourtant ils vivent ensemble parce que celui qui les a créé l’a voulu ainsi.

Vous l’avez compris, je parle de l’humanité dont une partie a choisi de vivre en cherchant Dieu et le bien et l’autre partie a choisi de vivre sans se soucier du bien, et finalement en choisissant le mal.

Ceux qui ont choisi le bien sont peu nombreux. Car le chemin du bien est un chemin étroit et souvent difficile.

Il faut être fort pour s’y lancer et persévérer et surtout, il faut être déterminé et courageux pour ne pas revenir en arrière et passer par un chemin plus large.

Ils s’appellent enfants de Dieu, peuple de Dieu, Église de Jésus, Épouse de l’agneau.

Ceux qui ont choisi le mal, en ne choisissant pas le bien, sont les plus nombreux.

C’est le chemin de la facilité.

Une route large et accueillante qui permet la jouissance immédiate de la chair, de la convoitise des yeux et de l’orgueil de la vie.

Le chemin étroit mène à la vie. Le chemin large et spacieux mène à la mort.

De ces deux communautés, la plus petite, celle qui croit en Dieu, n’est pas la plus faible parce que son Maître c’est Jésus-Christ, le Dieu tout puissant créateur de l’univers.

Mais elle est aussi la plus exposée parce lorsque deux vivent ensemble l’un finit toujours par influencer l’autre ; C’est un choc des modes de vie et des cultures qui finalement ressemble à guerre d’influence 

Une guerre qui parfois est physique et d’autres fois plus sournoise et finalement plus dangereuse. 

Et la compréhension des temps que nous vivons est marqué par le sens dans lequel se fait l’influence d’une communauté sur l’autre.

Quand la communauté du bien influence l’autre, alors la société qu’ils partagent établit des relations et écrit des lois fondées sur les valeurs de la parole de Dieu. 

On les appelle, justice, égalité de droit et de devoir, vérité, fidélité, respect de la parole engagée, fraternité, respect de l’autre.

Le signe des temps c’est qu’aujourd’hui le courant d’influence change de sens.

Minés par des réseaux d’influences, les pays que l’on disait chrétiens refusent ce nom pour s’appeler « laïque ». 

La laïcité, une religion qui s’accompagne du dévoiement des valeurs chrétiennes au profit des valeurs marchandes, financières, technologiques dans un esprit de compétition où seul le résultat compte.

Heureusement la communauté la plus petite, celle des croyant n’abandonne pas le combat. 

Elle persévère et continue malgré tout à proclamer le nom de son Seigneur, de répandre l’Évangile, et annoncer que Jésus revient bientôt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut