Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Crépuscule

27 juillet 2020

Crépuscule

Crépuscule

Le crépuscule est une lumière diffuse qui précède le lever du soleil ou qui suit son coucher.

Un vieil homme, un de ceux dont la Bible dit qu’ils devraient être notre modèle, faisait cette prière au crépuscule de sa vie.

« Seigneur, je n’ai aucun regret quant à la manière dont tu as conduit ma vie car je sais qu’il ne pouvait y en avoir de meilleure pour moi.

Comme tu as été merveilleux avec moi ! Comme tu as été patient et fidèle. Mille fois tu aurais pu m’abandonner, lâcher ma main, parce que je n’avais rien d’aimable. Tu ne l’as pas fait ; Merci.

Par contre, je ne suis pas sûr d’être ce que tu aurais voulu que je sois. Je te demande pardon.

Je ne suis pas sûr d’avoir fait ce que tu attendais que je fasse, ce pour quoi tu m’avais équipé. Je ne suis pas sûr d’avoir su utiliser de la bonne manière le temps que tu m’as accordé ; d’avoir fait profiter pleinement ma famille, l’Église et mon prochain des bénédictions que tu m’as données ;  d’être entré dans toutes les œuvres que tu avais préparées d’avance pour moi.

Je te demande pardon.

Seigneur, j’ai voulu toujours te placer en premier dans ma vie. J’ai voulu t’obéir et être fidèle à ta parole. Si parfois j’ai échoué je te demande pardon.

J’ai voulu aimer mon prochain, ne pas juger et surtout pardonner.

J’ai voulu lutter contre le mal et le péché, contre l’orgueil et je n’ai pas toujours réussi.

Je te demande pardon.

Je demande pardon aux hommes que j’aurais dû atteindre et que je n’ai pas atteints.

A ceux que tu m’as confiés et que j’ai déçu.

Je demande pardon à ceux qui n’ont pas reçu ce que j’avais reçu et qui ont fait plus que moi, aimé plus que je n’ai aimé. A ceux qui ont tant prié pour moi et qui ont été déçus.

A ceux que j’aurais dû accompagner dans la prière et que j’ai négligé.

Je demande pardon à ceux qui ont cru en moi et qui peut-être se sont sacrifiés pour moi et qui n’ont pas vu ce qu’ils espéraient ; A ceux qui souffrent, qui n’ont  pas reçu la moitié de ce que j’ai reçu et qui pourtant ont fait et réussi bien plus que je n’ai réussi.

Cependant, malgré tout, et à cause de Jésus, —

je sais que tu m’aimes et que je fais ta joie ;

Je sais que tu m’accueilles et que tes bras et ton cœur sont grand ouverts pour moi.

Je sais que je suis précieux à tes yeux, que tu me pardonnes parce que tu es fidèle, bon et miséricordieux. Tu ne regrettes ni tes dons ni de m’avoir appelé ton enfant. Merci !

Et le vieil homme terminait sa prière par ces mots :

« S’il te plaît Père très Saint, ne regarde pas à ta justice, elle me condamnerait.

Regarde s’il te plaît, à l’amour et au respect que j’ai eu pour ta Parole et pour mes frères.

Regarde à ton fils bien aimé qui s’est donné pour moi, et que j’aime de toutes mes forces.

S’il te plaît, regarde à l’Amour.

Amen »

Et le vieil homme était en paix.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut