Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Comprendre les prophéties

8 juillet 2020

Comprendre les prophéties

Comprendre les prophéties

Les prophéties bibliques et plus particulièrement l’apocalypse ont donné lieu à de multiples interprétations dont certaines étaient parfois assez farfelues.

C’est toujours dommage de faire une doctrine d’une prophétie non encore réalisée car le risque d’induire en erreur les croyants est grand. Les anciens dans la foi, convertis depuis de nombreuses années, ont tous en mémoire des enseignements qui dans le temps n’ont pas été confirmés. Les prophéties sont souvent sous forme de visions associées à des allégories énigmatiques. Leur compréhension, même partielle est premièrement une affaire de révélation de l’Esprit-Saint mais aussi de respect de certaines règles d’interprétation.

La Vérité ne se découvre pas, elle appartient à Dieu seul, qui la révèle ou pas. Dans les prophéties il n’y a pas de chronologie évidente. Ainsi le même texte peut regrouper deux prophéties qui concernent des temps très éloignés.

Ainsi les visions et révélations prophétiques de Daniel, Esaïe, Ezéchiel et autres, intègrent l’histoire d’Israël, puis le Royaume de Dieu et la nouvelle alliance en Jésus ainsi que les temps de la fin et toutes sont entremêlées.

De ce fait, dans les prophéties de l’AT il est très difficile de dénouer cet entrelacement à cause du paramètre espace/temps.

Par exemple, Ezéchiel nous décrit aux chapitres 40 à 47 les mesures d’un temple extraordinaire sans doute situé dans un espace/temps dont nous ignorons tout.

De même, l’apocalypse est une fresque prophétique géante, un puzzle, un Rubik‘s Cube…

Il n’y a aucune chronologie évidente. C’est une succession de tableaux indépendants.

Et si un chapitre est introduit par les mots « après cela… », ça ne signifie pas qu’il y ait un lien entre les évènements mais simplement qu’après la vision décrite, le prophète a une autre vision.

Une autre difficulté réside dans les titres donnés aux chapitres dans certaines bibles.

Le découpage de la Bible en versets date du 10° siècle ; et en chapitres du 13° siècle.

Donner un titre à chaque chapitre part d’une bonne intention afin de structurer le texte.

Ces titres ne sont pas la Parole de Dieu, et malheureusement ils peuvent orienter la compréhension du texte alors qu’ils ne sont pas toujours très judicieux.

La mise en relation d’une prophétie avec un événement d’actualité est toujours délicate et risquée si ce n’est par révélation de l’Esprit. Seul le temps peut valider ou invalider l’interprétation.

Par exemple, certains affirment que le www d’internet est la marque de la bête.

Pour l’affirmer, ils s’appuient sur le fait que le w en hébreu c’est la lettre « vav » dont la valeur numérique est 6. C’est une hypothèse plausible qui n’engage que celui qui l’émet d’autant plus que l’apocalypse a été écrit en grec.

La compréhension et l’interprétation des prophéties est quelque chose de délicat. Cela appartient à Dieu et nous devons être prudents.

Cependant, ce qui est sûr, c’est que les prophéties s’accomplissent toujours, mais à cause des choix des hommes elles peuvent être différées ou même s’accomplir par phases successives.

Dieu annonce ce qu’il va faire et il ne ment pas. L’enfant de Dieu doit se méfier des professionnels de l’interprétation et être dans l’attente confiante et paisible de l’accomplissement des prophéties.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut