Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Malheur, ou pas malheur?

De:

 

Il y a quelques années, j’ai lu un livre en deux  tomes dont le titre était:
« Des ombres dans la Bible« .
L’auteur prenait des paroles de Bible qui semblaient s’opposer, pour en éclairer le sens, et arriver à la conclusion qu’elles se complétaient, mais ne s’opposaient pas.

Je me suis posé la question sur le mot « malheur » utilisé à plusieurs reprises, notamment dans les Psaumes et les Proverbes.
Voici 4 références en particulier:

Psaumes 34:19 34-20 Le malheur atteint souvent le juste, Mais l’Eternel l’en délivre toujours.

Psaumes 91:10 Aucun malheur ne t’arrivera, Aucun fléau n’approchera de ta tente.

Psaumes 119:165 Il y a beaucoup de paix pour ceux qui aiment ta loi, Et il ne leur arrive aucun malheur.

Proverbes 12:21 Aucun malheur n’arrive au juste, Mais les méchants sont accablés de maux.

La première lecture peut porter à confusion. Sachant que les textes bibliques de l’ancien testament sont à la base en hébreux, il est possible que des mots différents aient été traduits par le même mot en français, parce qu’il n’y avait pas d’équivalent direct. C’est le cas pour le mot « aimer » qui a dans le grec trois ou quatre déclinaisons, alors qu’on utilise un seul terme en français.

Il y a diverses traductions françaises qui elles-mêmes n’utilisent pas les mêmes mots pour un même verset.
Exemple, pour le psaume 119.165, d’autres bibles traduisent ainsi la deuxième partie de la phrase:
« ….et rien ne peut les renverser ».
Ça peut vouloir dire que aimer de tout son coeur la Parole de Dieu nous permet d’être en paix, et de ne pas sombrer, chuter, ou déprimer même quand les circonstances sont difficiles.

Je m’arrête maintenant sur le sens du mot malheur dans le dictionnaire (mediadico)
Définition:
Mauvaise destinée, accident fâcheux

Synonymes:
Adversité, fatalité, malchance, infortune, deuil, épreuve, peine, fléau, ruine, calamité, catastrophe, désastre, détresse, affliction, misère, accident, revers, perte, ennui, inconvénient.

Dans la Bible (ancien testament) ce mot est utilisé environ 200 fois (plus ou moins selon les traductions). Certaines utilisent le terme « maux » par exemple.
J’ai remarqué qu’il était souvent la conséquence du péché. Par contre, la personne qui subit le malheur n’est pas forcément celle qui a péché. Mais nous pouvons subir les conséquences des mauvaises actions des autres.
Un exemple biblique, est l’histoire de Jonas:

Jonas 1:7 Et ils se dirent l’un à l’autre: Venez, et tirons au sort, pour savoir qui nous attire ce malheur. Ils tirèrent au sort, et le sort tomba sur Jonas.

Dès que Jonas a été jeté par dessus bord, le « malheur » (mauvais temps) est parti.

Dans le nouveau testament, c’est principalement Jésus-Christ qui utilise ce mot pour dénoncer les mauvaises actions des religieux de l’époque, et aussi quand il parle des derniers temps.
Puis ce terme est aussi utilisé dans le livre de l’apocalypse pour parler des fléaux qui vont atteindre la terre.

Pour approfondir la réflexion, j’ai fait des recherches dans différentes traductions françaises et étrangères (anglais, italien). Ça m’a permis d’avoir un éclairage.

Il semble qu’il y ait des « malheurs » qui atteignent le juste (le fidèle) et des « malheurs » qui n’atteignent pas le juste (le fidèle). Il y a une nuance qui ne ressort pas dans toutes les traductions.

Pour les « malheurs » qui atteignent le juste, d’autres traduisent: souffrances, épreuves ou afflictions.
Pour les « malheurs » qui n’atteignent pas le juste, certaines traductions utilisent le mot calamité dont les synonymes sont:
fléau, catastrophe, malheur, désastre, sinistre. (mediadico).

Le mot fléau m’a fait penser à ceux que Dieu a envoyé sur les égyptiens pour qu’ils laissent partir le peuple d’Israël. Les israélites, eux, n’avaient pas été touchés. Par contre, ils subissaient durement l’esclavage de la part du pharaon.

La traduction anglaise « king james » a le mot « evil ». le dictionnaire traduit en français par:
maléfique, malfaisant, malin, méchant, mauvais (mediadico)
Wikipedia donne la définition suivante en rapport à la religion:
In some religions, evil is an active force, often personified as an entity such as Satan or Ahriman.
« Dans certaines religions, « evil » est une force active, souvent personnifiée comme une entité désignant Satan ou Ahriman. »

Pour ma part, je crois qu’il y a malheur et malheur!
Qu’en dites vous?

 

Scroll Up