Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

LES LETTRES DE PAUL EN IMAGE: Des paroles utiles

De:

Message de Dieu au travers des écrits de l’apôtre Paul

Au travers des lettres de l’apôtre Paul à divers églises, je souhaite partager en images, les enseignements de Dieu à toute personne, chrétienne ou non, désireuse de connaitre, ou mieux connaitre notre Créateur.

1.12 La première lettre aux Corinthiens
Chapitre 14

Thèmes​: La communication, l’édification dans l’assemblée, le parlé en langues dans l’église, la prophétie.

Une communication utile, c’est ce que l’apôtre Paul veut enseigner aux Corinthiens. Si l’on prend la parole au sein d’une assemblée, il est indispensable d’être compris. Sans cela, quelle est l’utilité de se réunir dans un même lieu pour ne parler qu’à soi-même et à Dieu. Cela n’a d’intérêt que pour celui ou celle qui parle.

Si l’on prend la parole en public, c’est pour que les autres soient édifiés, encouragés, repris, instruits. D’où l’importance de s’adresser aux auditeurs, dans une langue qu’ils comprennent.

Et dans le contexte du chapitre 14, l’apôtre Paul insiste lourdement sur le don des langues, pour que celui-ci soit utilisé avec l’interprétation. C’est ainsi qu’il a son utilité dans l’assemblée.

Texte complet :

Recherchez l’amour. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à la prophétie. En effet, celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes mais à Dieu, car personne ne le comprend, et c’est en esprit qu’il dit des paroles mystérieuses. Celui qui prophétise, au contraire, parle aux hommes, les édifie, les encourage, les réconforte. Celui qui parle en langue s’édifie lui-même, alors que celui qui prophétise édifie l’Eglise.

Je désire que vous parliez tous en langues, mais encore plus que vous prophétisiez. Celui qui prophétise est plus important que celui qui parle en langues, à moins que ce dernier n’interprète pour que l’Eglise reçoive une édification.

Et maintenant, frères et sœurs, en quoi vous serais-je utile si je venais chez vous en parlant en langues au lieu de vous apporter une parole de révélation, de connaissance, de prophétie ou d’enseignement? Si les objets inanimés qui rendent un son, comme une flûte ou une harpe, ne rendent pas des sons distincts, comment reconnaîtra-t-on la mélodie jouée sur eux? Et si la trompette rend un son confus, qui se préparera au combat? Il en va de même pour vous: si votre langue ne donne pas une parole intelligible, comment saura-t-on ce que vous dites? En effet, vous parlerez en l’air.

Si nombreuses que puissent être les diverses langues dans le monde, aucune [d’entre elles] n’est dépourvue de signification. Si donc je ne connais pas le sens d’une langue, je serai un étranger pour celui qui parle, et celui qui parle sera un étranger pour moi.

Vous de même, puisque vous aspirez aux dons spirituels, cherchez à posséder avec abondance ceux qui édifient l’Eglise! C’est pourquoi, que celui qui parle en langue prie afin de pouvoir interpréter. En effet, si je prie en langue, mon esprit est en prière, mais mon intelligence est stérile. Que faire donc? Je prierai avec mon esprit, mais je prierai aussi avec mon intelligence; je chanterai avec mon esprit, mais je chanterai aussi avec mon intelligence. En effet, si tu prononces une bénédiction avec ton esprit seulement, comment celui qui fait partie des simples auditeurs pourra-t-il répondre «Amen!» à ta prière de reconnaissance, puisqu’il ne sait pas ce que tu dis? Certes, tu prononces une belle prière de reconnaissance, mais l’autre n’est pas édifié.

Je remercie [mon] Dieu de ce que je parle en langues plus que vous tous. Mais, dans l’Eglise, j’aime mieux dire 5 paroles avec mon intelligence afin d’instruire aussi les autres, plutôt que 10’000 paroles en langue.

Frères et sœurs, ne raisonnez pas comme des enfants. Au contraire, pour le mal, soyez des bébés, mais par rapport au raisonnement, soyez des adultes. Il est écrit dans la loi: C’est par des hommes d’une autre langue et par des lèvres étrangères que je parlerai à ce peuple, et même ainsi, ils ne m’écouteront pas , dit le Seigneur.

Par conséquent, les langues sont un signe non pour les croyants, mais pour les non-croyants; la prophétie, quant à elle, est un signe non pour les non-croyants, mais pour les croyants. Si donc, alors que l’Eglise entière est rassemblée, tous parlent en langues et qu’il entre de simples auditeurs ou des non-croyants, ne diront-ils pas que vous êtes fous? En revanche, si tous prophétisent et qu’un non-croyant ou un simple auditeur entre, il est convaincu de péché par tous, il est jugé par tous; [ainsi] les secrets de son cœur sont dévoilés, et il tombera alors le visage contre terre pour adorer Dieu en déclarant que Dieu est réellement au milieu de vous .

Que faire donc, frères et sœurs? Lorsque vous vous réunissez, chacun [de vous] peut apporter un cantique, un enseignement, une révélation, une langue ou une interprétation. Que tout se fasse pour l’édification. Y en a-t-il qui parlent en langue, que deux ou trois au plus parlent, chacun à son tour, et que quelqu’un interprète. S’il n’y a pas d’interprète, qu’on se taise dans l’Eglise et qu’on parle à soi-même et à Dieu. Quant aux prophètes, que deux ou trois parlent, et que les autres évaluent leur message. Et si un autre membre de l’assistance a une révélation, que le premier se taise. En effet, vous pouvez tous prophétiser l’un après l’autre, afin que tous soient instruits et que tous soient encouragés. L’esprit des prophètes est soumis aux prophètes, car Dieu n’est pas un Dieu de désordre, mais de paix.

Comme dans toutes les Eglises des saints, que vos femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d’y parler, mais elles doivent se soumettre, comme le dit aussi la loi. Si elles veulent s’instruire sur quelque chose, qu’elles interrogent leur mari à la maison, car il est inconvenant pour une femme de parler dans l’Eglise.

Serait-ce de chez vous que la parole de Dieu est sortie? Ou est-ce à vous seuls qu’elle est parvenue? Si quelqu’un croit être prophète ou dirigé par l’Esprit, qu’il reconnaisse dans ce que je vous écris un commandement du Seigneur. Et si quelqu’un l’ignore, qu’il l’ignore!

Ainsi donc, frères et sœurs, aspirez au don de prophétie et n’empêchez pas de parler en langues, mais que tout se fasse convenablement et avec ordre.
1 Corinthiens 14:1‭-‬40

Traduction Second 21

Laisser un commentaire

Scroll Up