Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Jésus revient bientôt

De:

AddAntibes

Jésus
lui-même l’affirme trois fois dans le dernier chapitre de la Bible :
« Je viens bientôt » (Apocalypse
22.7, 12, 20).

Tous
les apôtres rendent aussi témoignage d’une attente très vive.

Hébreux dit:
« Encore un peu, un peu de temps, celui qui doit venir viendra, il ne
tardera pas
. » (Hébreux 10.37)

Jean
dira : « C’est la dernière heure. » (1 Jean 2.18) 

Pierre écrit
: « La fin de toute chose est proche.» (1 Pierre 4.7)

Jacques :
« L’avènement du Seigneur est proche… le juge est à la porte »
(Jacques 5.8-9)

Paul
aussi dans Philippiens 4.5 : « Le Seigneur est proche ».

Les
apôtres étaient sûrs que le retour de Jésus était proche, 2000 ans ont passé,
ce sont-ils trompés ? Comment doit-on comprendre le « bientôt » ou le
« proche » ? Qu’est ça veut dire exactement ?

Déjà Jésus avait enseigné qu’il y aurait un délai :
dans la parabole des talents, il compare le Royaume de Dieu à un homme partant
en voyage, confiant ses biens, et Matthieu 25.19 « longtemps après » il revient faire rendre des comptes aux
serviteurs. Aussi dans Luc 19.12 (v.11 « on croyait qu’à l’instant le
Royaume de Dieu allait paraître ») : « un homme de haute
naissance s’en alla dans un pays lointain, pour se faire investir de l’autorité
royale et revenir ensuite
 ». Le « pays lointain » implique
une distance et du temps…

En
réalité, le « bientôt » et le « proche » avaient vocation à
maintenir la vigilance !

Jésus
avait dit, Marc 13.32 : « Pour
ce qui est du jour ou de l’heure, personne ne le sait, ni les anges dans le
ciel, ni le Fils, mais le Père seul.

33
Prenez garde, veillez et priez ; car vous ne savez quand ce
temps viendra.

34
Il en sera comme d’un homme qui, partant pour un voyage, laisse sa
maison, remet l’autorité à ses serviteurs, indique à chacun sa tâche, et
ordonne au portier de veiller.

35
Veillez donc, car vous ne savez quand viendra le maître de la
maison, ou le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou le
matin ;

36
craignez qu’il ne vous trouve endormis, à son arrivée soudaine.

37
Ce que je vous dis, je le dis à tous : Veillez
. »

L’insistance
c’est de veiller : l’annonce de la proximité était une façon de maintenir la
vigilance
 !

Mais
ce n’était pas un artifice ou un mensonge, Jésus lui-même reconnaît : «Pour ce qui est du jour ou de l’heure,
personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils
 », disant
aussi : « le Fils de l’homme vient comme un voleur dans la nuit », ce
que Paul reprend : « vous savez bien
vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit
 »
(1 Thessaloniciens 5.2).

L’idée
c’est d’être prêt à tout moment pour ne pas être surpris, l’idée de
proximité (bientôt, proche) est aussi
une façon de parler de soudaineté
(effet de surprise si on en s’y prépare
pas). Le terme grec traduit
« bientôt » peut aussi signifier : rapidité, promptitude, vivacité !

Notre
situation aujourd’hui n’est pas différente, on est plus prêt du retour de Jésus
que les apôtres, on a donc d’autant plus raison de l’attendre, d’être prêts,
vigilants : Jésus vient bientôt, il vient soudainement… êtes-vous prêt
personnellement ?

Pour
finir, revenons aux trois versets mentionnés au début :

Apocalypse
22.7 : « Voici, je viens bientôt. Heureux celui qui garde les paroles
de la prophétie de ce livre. » C’est
un appel à être fidèle à la Bible
.

Apocalypse
22.12 : « Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi,
pour rendre à chacun selon ce qu’est son œuvre ». C’est un appel à faire attention à sa façon de vivre.

Apocalypse
22.20 : « Oui, je viens bientôt. Amen ! Viens, Seigneur
Jésus ! » C’est un appel
à une attente active dans la prière
 : « Viens
Seigneur » !

 

Vous
pouvez vous procurer le livre de Thibaud Lavigne sur le retour de Jésus
(commentaire sur 2 Thessaloniciens), écrit avec Patrick Salafranque, aux
éditions Viens et Vois. (cliquez sur les liens ci-dessous)

Version papier

Version téléchargeable (ebook)

 

Scroll Up