Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Christophe, Jésus m’a sorti de l’enfer !

De:

J’avais à peine 16 ans lorsque je pris, pour la première fois, du LSD (hallucinogène très puissant). Plus expérimentés, les gens avec qui j’étais augmentèrent, en cachette, la dose. En quelques minutes je fus projeté dans une autre dimension, absorbé d’abord par mon propre corps, pour devenir une cellule voyageant ainsi dans l’infiniment petit… Ensuite, ce fût la « redescente », phase où l’on revient peu à peu à soi, avec des angoisses. Les gens qui étaient là ont profité de cette vulnérabilité pour me faire disjoncter. J’étais absorbé par un monde irréel, dans d’insoutenables hallucinations, essayant de comprendre se qui passait, luttant contre cet implacable plan diabolique.
Parfois le réel et l’irréel se mélangeaient…épouvantable !

Dans la nuit, quelqu’un fut alerté par le bruit. Poussant la porte de la chambre, on me retrouva quasi inanimé, de la bave coulait avec un filet de sang… j’étais en train de mourir d’épuisement. Après trois jours de sommeil, je me réveillais à l’hôpital, traumatisé psychologiquement. Atteint de la maladie de la persécution avec crise de paranoïa aiguë, j’alternais pendant trois ans les séjours en psychiatrie à moitié soulagé par un lourd traitement. L’héroïne me soulagea enfin, puis je me retrouvais rapidement en prison. Les crises revinrent avec une violence inouïe, ne m’alimentant presque plus, j’atteignais une phase irréversible de la maladie, me laissant quasiment mourir. Certaines nuits, je me collais aux barreaux, les yeux vers le ciel, pleurant à chaudes larmes : « pourquoi moi ? ».

Je ne croyais pas en Dieu, et lorsqu’on me proposa de lire la Bible, je refusais, mais une petite voix, au plus profond de moi me dit : « pourquoi n’essaie-tu pas ? Au point où tu en es, qu’as-tu à perdre ? ». Cet après-midi là, j’ai lu l’Évangile pour la première fois, découvrant la personne de Jésus et tout le bien qu’il faisait en paroles et en actes. Je fus transporté dans un royaume de paix, de joie, d’amour et d’espérance, comme peut l’être un enfant lisant une belle histoire… Sans m’en rendre compte tout de suite, Jésus venait de me guérir !

Une fois sorti de prison, à 19 ans, je pouvais reprendre une vie « normale »… mais rapidement ce fut mon cœur qui fut brisé par un amour perdu. Suivirent alors quatre années avec le meilleur et le pire : héroïne, cocaïne, hallucinogène, crack, ecstasy… Pendant cette période, je passais miraculeusement au travers d’un suicide méticuleusement préparé, une overdose en règle, le sida, un accident… Un jour, on tira sur moi à bout portant avec un revolver à grenaille armé en magnum… j’aurais dû mourir, aveugle ou défiguré, je ne sais……. le coup n’est pas parti !

Mais Dieu voulait bien plus que me protéger, il voulait mon bonheur. A 27 ans, je répondis à une invitation pour entendre l’Évangile. Ce que j’entendis me bouleversa et provoqua en moi un changement radical.

La vie, la vraie, s’ouvrit enfin !

Aujourd’hui j’ai 42 ans, marié depuis 11 ans, 4 enfants, un métier en main, je ne fume même plus une cigarette et j’ai été guéri spontanément, sans traitement, de l’hépatite C (c’est très rare !). Si Dieu n’existait pas, si Jésus, les Evangiles, étaient une fable, je n’aurais jamais pu écrire ce témoignage…

Christophe VARIER

Scroll Up