Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Chanter les louanges de Dieu

De:

CHANTER LES LOUANGES DE DIEU

 1°. Ephésiens 5:19

« Entretenez vous par des psaumes, par des hymnes et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre cœur les louanges du Seigneur ». Et aussi Colossiens 3:16.

 

 2°. La musique est de Dieu

 Quelle soit chantée ou jouée, elle est une création de Dieu. 

Il est possible de supposer que la musique ou plus particulièrement le chant étaient avant le big-bang c’est à dire avant la création du monde et du Cosmos. Par contre ce qui est sûr c’est qu’elle survivra au cosmos et pour l’éternité. C’est un art qui est aussi ancien que l’humanité, Genèse 4:21 où Jubal est considéré comme le père de ceux qui jouent de la harpe.

La musique survivra au monde, preuve en est que dans l’Apocalypse il nous est révélé l’existence de musiques célestes où les rachetés chantent les louanges de Dieu et pour l’éternité.

Dieu a mis dans le cœur de l’homme la pensée de l’éternité. L’homme recherche instinctivement son créateur. Et parallèlement, avec instruments ou pas, construction harmonique ou pas, uni sono ou polyphonie la musique se retrouve dans toute la Bible, dans toute l’histoire du monde, dans toutes les civilisations, chez tous les peuples. L’homme recherche Dieu comme si la musique était associée à cette recherche, comme si la pensée de l’éternité était associée à la créativité musicale. D’autres arts comme la peinture sont associés à l’histoire des civilisations. Mais tous cherchent à reproduire l’existant. Alors que la musique cherche à retrouver quelque chose qui est enfoui dans l’inconscient, dans l’invisible dans l’histoire de l’âme avant qu’elle devint une âme vivante c’est à dire enfermée dans la matérialité.

 La musique est un art qui élève l’âme, exacerbe les sentiments, révèle les pensées du cœur, renouvelle les forces.

 

3°. La musique et les dons

 Avez-vous remarqué que dans les listes des dons de l’Esprit (Rom12, 1 Cor.12, etc.), ces dons surnaturels qui nous rendent participants de la puissance de Dieu, il n’est pas cité le don de la musique ou du chant. De la même manière on ne le retrouve pas non plus dans le fruit de l’Esprit de Galates 5:22.

Sans trop de risque je peux affirmer que la musique n’est pas un don de l’Esprit au sens ou l’exprime la parole de Dieu, c’est un art.

La musique est un art qui comme les autres arts fait partie du patrimoine génétique de l’homme. Ainsi certains ont des aptitudes plus particulières à la musique, la poésie, la peinture etc. mais aussi aux mathématiques, à la science etc. ce sont des capacités, des aptitudes naturelles qui ne peuvent s’exprimer parfaitement que par le travail et la persévérance de l’homme. Dieu nous les a confiés mais il nous confie aussi la responsabilité de les développer et les utiliser de la bonne manière pour explorer le monde, les profondeurs de l’homme et même les profondeurs de Dieu.

 De la même manière l’homme pour accompagner cette recherche crée depuis toujours des instruments de propagation du son afin de jouer de la musique. Il y a une histoire des instruments de musique car eux aussi sont vieux comme le monde. Ils sont créés pour s’accorder aux vibrations de l’âme car ils sont conçus pour reproduire la voix qui est l’instrument de musique parfait.

Les vents donnent des ordres, mettent en marche, galvanisent les forces et le courage (bataille), la trompette d’argent pour donner l’ordre du départ.

Les cordes, élèvent l’âme, poussent à la réflexion, à l’inspiration.

Les percussions rythment le cœur et la vie. C’est la vie qui se répand.

Ils sont une reproduction de la voix. Pour émettre un son il faut un cœur qui palpite et donne le rythme et le tempo. Il faut un souffle qui fasse vibrer des cordes, il faut des cordes qui font vibrer l’air sur une longueur d’onde particulière. La voix est la composition des trois instruments de musique. Et lorsque l’harmonie est parfaite entre les trois alors elle s’accorde avec l’âme de l’homme et l’impacte, l’influence, génère chez lui des sentiments, des pensées des pulsions pour le bien ou parfois pour son mal.

 

4° Ainsi la musique peut être utilisée de la mauvaise manière

Comme nous le savons tous, le diable cherche à s’emparer des merveilles de Dieu et des bienfaits de Dieu pour l’homme à son avantage et pour des fruits qui sont au service du mal.

Ce que nous pouvons retenir c’est que toute musique conçue dans la crainte de Dieu, dans le respect des valeurs judéo-chrétiennes et qui est donnée dans le but de faire du bien n’est pas mauvaise. Le bien et le mal ne sont pas liés à un style de musique. C’est l’intention de celui qui l’a composée qui est déterminante.

Par exemple la musique que l’on dit classique qui est faite d’harmonies complexes et flatteuses à l’oreille peut être pour le bien alors que des compositions du même type avec les mêmes harmonies peuvent être des odes au mal, au spiritisme (nous ne citerons pas de nom). Ainsi nous avons le témoignage d’un jeune homme de 16 ans qui a donné sa vie au Seigneur en écoutant une symphonie de Beethoven.

De la même manière nous avons entendus des morceaux de RAP interprétés par des groupes chrétiens avec des paroles qui ont pénétré jusqu’au plus profond de nous-mêmes provoquant en nous des frémissements de l’Esprit. De ces paroles qui feraient pâlir d’envie certains de nos chants… Et pourtant le Rap n’a pas très bonne presse dans certains milieux chrétiens. Aucune musique ne peut être mauvaise en soi. Ce qui la rend mauvaise, c’est l’esprit et l’intention de celui qui l’a composée.

 

5°. La musique selon Dieu élève l’âme

Pourquoi dans l’Eglise, chanter des cantiques à la gloire de Dieu avec des paroles et des musiques inspirées est du même ordre d’importance que lire la Parole ?

Les deux sont complémentaires ; l’un ne remplace pas l’autre, mais les deux sont indispensables à l’édification du royaume de Dieu.

Le chant est inné à l’homme et à la création. Le petit enfant chante sans que personne ne le lui ait apprit. Il y a de la musique dans la nature. Qui n’a jamais été ému en entendant le chant des baleines ? Qui n’a pas vu le bébé se calmer à l’écoute d’une douce voix ? Le chant inspiré est une puissance de Dieu pour vaincre les murailles et les dominations au même titre que la Parole est une puissance de Dieu pour le salut des hommes. Le chant inspiré est une forme de proclamation de la gloire de Dieu et proclamer les merveilles de Dieu et de la Parole fait de nous un peuple de vainqueurs, un royaume et des sacrificateurs pour Dieu notre Père.

Il faut chanter dans l’Eglise pour bénir l’Eglise ; il est une bénédiction pour l’Eglise :

  • Il redouble la piété et la ferveur personnelle des croyants
  • Il est un réservoir illimité d’énergie renouvelant l’âme, éloignant la tentation, résistant à la persécution et l’épreuve. Que de témoignages d’hommes et de femmes qui se sont opposés au diable et ont résisté par le chant parce qu’il n’y avait plus rien d’autre…. Que de témoignages de gens qui ont tenu bon dans l’épreuve et la persécution en répétant inlassablement des cantiques appris par coeur
  • Le chant est une puissance pour émouvoir les cœurs les plus froids
  • Il oriente l’âme vers Dieu et la prépare à le recevoir
  • A l’Eglise le chant réalise entre les fidèles une communion supérieure. Nous prononçons au même moment les mêmes paroles dans le même esprit ; nous sommes UN. C’est la manifestation de l’unité. L’accord musical et l’accord des voix préparent celui des cœurs. Jésus dans Jean 17 dit que notre unité en lui, lui en nous, nous en lui, lui avec le père est notre force et que c’est à cause de notre unité que le monde croira. Sans unité entre nous et sans manifestation de celle-ci nous travaillons, nous évangélisons en vain. Or quel est le moyen qu’a l’Eglise pour manifester cette unité à la face du monde ? Il n’y en a pas des dizaines. C’est le cantique, l’hymne spirituel entonné par des cœurs animés du même esprit, du même souffle, d’une même voix prononçant au même moment dans une harmonie parfaite les mêmes mots ! Si nous réalisions la puissance du chant peut-être ferions-nous un peu plus attention à ce que nous chantons…
  • Unis dans une même pensée et une même proclamation, le chant édifie l’Eglise
  • Le chant unit la créature à son créateur, il exalte Dieu et nous rend participant du cœur des anges qui eux aussi, de la même manière chantent la gloire de Dieu

 Lorsque d’un même cœur nous proclamons par le chant la gloire de Dieu, nous sommes unis à l’ensemble du corps de Christ et des myriades de créatures célestes qui dans le ciel et nous sur la terre c’est à dire dans l’univers et le cosmos tout entier proclament qu’Il est vivant, qu’il règne aux siècles des siècles et qu’il revient.

– Bruno Oldani

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up