Église Antibes Côte d'Azur Église Antibes Côte d'Azur

Avez-vous une foi réelle en DIEU ?

De:

AddAntibes

On peut avoir la foi en plusieurs choses, mais le plus important c’est d’avoir la foi en Dieu, en Jésus-Christ. Nous avons fêté Noël qui est en fait la naissance du Christ, mais n’oublions pas que ce Jésus dans la crèche a grandi comme un être humain puisque la Bible nous dit dans plusieurs passages que Jésus-Christ est venu se faire homme pour sauver toute l’humanité, tous les pêcheurs.

Ainsi dans l’épître aux Hébreux ch. 10 v. 5-7, il est écrit :

 

« C’est pourquoi Christ, entrant dans le monde, dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, Mais tu m’as formé un corps ;
Tu n’as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour le péché.
Alors j’ai dit : Voici, je viens (Dans le rouleau du livre il est question de moi) Pour faire, ô Dieu, ta volonté.  »

 

Le Seigneur Jésus s’est offert, il savait ce qui l’attendait ; aussi l’évangile de Jean nous dit, c’est de Jean-Baptiste qu’il s’agit : le lendemain il vit Jésus venant à lui et il dit :

« Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit : Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.  »

Israël attendait un sauveur, le Messie ; le prophète Esaïe nous en parle au ch. 2 v. 3-4 :

 

« Car de Sion sortira la loi, Et de Jérusalem la parole de l’Éternel. Il sera le juge des nations… »

 

Sa vie sur notre terre n’est faite que de bienfaits, dans les évangiles on  peut apprendre tous les miracles, les guérisons, les bénédictions que notre Seigneur a fait, cependant , les hommes l’ont rejeté, trahi et cloué sur la croix !! Pourtant lorsqu’il était dans le jardin des oliviers, quelques heures avant d’être sacrifié, Jésus a eu peur, oui comme tout homme, dans Matthieu ch. 26 v. 38 :

« Il leur dit alors : Mon âme est triste jusqu’à la mort ; restez ici, et veillez avec moi. »

Là nous voyons le supplice du Seigneur, la peur ,l’angoisse qui remplit tout son être, puis plus loin il nous est dit  au v. 39 :

« Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi : Mon Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi ! »

Il est rempli d’une grande peur à la pensée de ce qui l’attend, il savait, mais au dernier moment comme tout être humain, il voudrait ne pas accepter mais il se reprend et dit :

« Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. »

Il a obéi jusqu’à la crucifixion pour nous sauver car l’agneau de Dieu, qui ôte le péché, nous a lavés, purifiés par son sang précieux qui a coulé ; ainsi nous chrétiens qui croyons en Christ n’avons plus besoin de sacrifier un agneau ou autre comme le faisait le peuple avant sa venue. Jésus a payé le prix, tout a été accompli.
Ainsi ce grand Jésus, lui qui a ressuscité de la mort, est vivant par son Esprit et agit toujours pour nous bénir, nous guérir, nous délivrer.

Que lui reviennent toute gloire, puissance et honneur !

Claudie

Scroll Up